Revue THOMAS en ECOLOGIE REALISTE

ECOBREVES de l'année 2017







Une rétrospective de l'année 2016

Le réchauffisme climatique a encore beaucoup nuit cette année à l'opinion publique. Mais, on note que de plus en plus d'hommes politiques prenent leurs distances avec cette idéologie délétère. Très clairement, le président-élu Donald Trump a clairement signifié son opposition au diktat réchauffiste et s'est entouré d'activistes sceptiques. Et il est loin d'être isolé.

L'événement notable de l'année 2016 aura été le nombre très important de séismes significatifs, et particulièrement en Italie, où un nombre importants de victimes a été à dépolorer.

La lutte contre la pollution anthropique, si elle est toujours bien active, a été plusieurs fois perverties par l'idéologie, récemment à Paris et dans d'autres métropoles françaises, par des interdictions de circulation frappant les véhicules particuliers. Or, la dégradation des transports en commun ne laisse pas beaucoup d''alternatives de transport aux automobilistes.

3 janvier 2017



Inquiétudes réchauffistes

La presse réchauffiste américaine, représentée par The New York Times et par le Washington Post, est très inquiète de l'élection de Donald Trump. Parmi les préoccupations majeures, ce sont les déclarations climato-sceptiques des membres de l'admin sitration Trump qui sucitent des alarmes. Ainsi, le directeur de l'Agence de Protection de l'Environnement, Scott Pruitt, aurait déclaré jeudi que le dioxyde de carbone n'était pas un contributeur primaire du réchauffement climatique. Sur cette simple évocation, The New York Times élucubre un article complet pour dénoncer l'hérésie de la déclaration de Mr Pruitt qui irait à l'encontre du "consensus scientifique établi sur le changement climatique" ...

La grande crainte des réchauffistes est que Trump range aux accessoires oubliés la politique de lutte contre le réchauffement climatique laborieusement imposée par Obama.Il y a des milliards de dollars à la clé que les réchauffistes comptent bien se réserver. Or, les réchauffistes s'attendent à ce que Trump donne l'ordre à Pruitt de démarrer le processus législatif qui défasse les directives de changement climatiques sur les émissions fossiles.

On rappelle qu'un consensus scientifique établi n'a strictement aucun sens scientifique sinon que de reconnaître l'incontestabilité d'une partie de la science, ce qui est une atteinte radicale à l'esprit scientifique et rationnel. La science ne progresse qu'en ignorant tout consensus sur quelque point que ce soit de la connaissance.

Par contre, pour des motifs de domination politique, la soumission de l'opinion à des croyances infondées est un objectif partagé par toutes les tyrannies et dictatures. L'affirmation trompeuse d'un "consensus scientifique établi" ressort de cette dérive dictatoriale.

.

10 mars 2017



La saison de chauffage commence à Moscou

Depuis le 5 septembre, la mairie de Moscou a commencé l'opération de chauffage des habitations de Moscou. Cette décision est déclenchée dès lors que la température moyenne ne dépasse pas 8°C pendant 5 jours. L'année dernière elle avait commencé le 4 octobre, soit un mois plus tard.

8 Septembre 2017



Réchauffement climatique et ouragans

Dans Le Figaro, le Prix Nobel du réchauffisme Jean Jouzel explique la violence de l'ouragan Irma qui vient de dévaster les Caraïbes et les Antilles avant de frapper prochainement la Floride et la Géorgie, par l'élévation de température de l'Océan.

De manière inattendue seulement 58% des sondés du Figaro estiment que le réchauffement climatique est responsable des ouragans comme Irma Le matraquage médatique et politique est tel qu'on pouvait s'attendre à l'unanimité. Elle est encore évitée ici probablement par l'exaspération des Français, qui attendent à chaque offensive médiatique l'imposition politique de nouvelles taxes et de nouvelles contraintes sous l'instigation des activistes réchauffistes comme Jean Jouzel.

Ceci dit, le modèle thermodynamique qui tente d'expliquer la formation d'un ouragan peut avoir besoin d'une température de surface plus chaude. Mais il peut aussi se suffir d'une température plus froide des couches élevées de l'atmosphère. Et si les réchauffistes soulignent que la vitesse maximale des vents annoncée des ouragans s'accroît depuis vingt ans, ils sont obligés de dire que leur nombre se réduit. Et que les vitesses annoncées ne sont pas mesurables par des instruments de mesure qui ne résistent pas au delà de 250 km/h de vent !

Maintenant, l'information que la température locale de l'océan est plus élevée n'a pas été démentie et elle reste incontournable.

Et enfin, le fait que cette élévation locale soit dûe à l'industrie est absolument improuvée.

En attendant, les ouragans sont toujours là. Et frappent les Etats-Unis.

8 Septembre 2017



Séisme de 8,1 au Mexique

Un séisme de magnitude 8,1 sur l'échelle de Richter a touché le sud du Mexique à environ 70 kms de la côte de l'État de Chiapas, selon le centre américain de veille géologique (USGS). L'USGS a précisé avoir enregistré six répliques de magnitudes de 4,5 à 5,6. Un tsunami pourrait aborder les côtes du Mexique.

8 Septembre 2017



Contrôle médiatique sur le réchauffement climatique

Un nouvel exemple qui montre l'implication de la presse progressiste dans la forgerie du réchauffement climatique. Ce matin, The New York Times publie un article Climate Change Is Bad for Your Health. Quelques heures plus tard, Le Monde publie : L’effet du climat sur notre santé

On retrouve la même nouvelle sur The Washington Post expose un titre identique : Climate change fueling disasters, disease in "˜potentially irreversible' ways, report warns ou sur ABC News http://abcnews.go.com/Technology/wireStory/doctors-global-warming-taking-toll-peoples-health-50822650, dans The Guardian Climate change already damaging health of millions globally, report finds du 30 octobre 2017 ou dans l'édition du 31 octobre 2017 de The Independant : Climate change could force more than a billion people to flee their homes, says major health report, Die Welt titre Der Klimawandel fordert schon jetzt Millionen Tote..

Ce genre d'articles est probablement le produit des efforts comme ceux du programme de contrôle sur le réchauffement de l'Université Yale aux USA dont on peut trouver une trace http://climatecommunication.yale.edu/visualizations-data/beliefs-about-current-health-impacts-of-global-warming/. Il s'agit du Yale ¨Program on Climate Change Communication. L'organisation indique d'elle-même :

On the surface, climate change communication is about educating, informing, warning, persuading, mobilizing and solving this critical problem. At a deeper level, climate change communication is shaped by our different experiences, mental and cultural models, and underlying values and worldviews. Au premier abord, la communication sur le changement climatique concerne l'éducation, l'information, l'alarme, la persuasion, la mobilisation et la résolution de ce problème critique. Plus sérieusement, la communication sur le changement climatique est façonnée par nos diverses expériences et par nos modèles culturels et mentaux ainsi que par les valeurs sousjacentes et par les vues sur le monde.

On ne peut mieux exprimer le fait que le "changement climatique" est une forgerie idéologique progressiste qui recycle les vieux démons du socialisme utopique du 19° siècle.

D'ailleurs, les titres de presse qui relayent cette forgerie appartiennent tous à la mouvance progressiste de ce bon vieux socialisme utopique.

31 octobre 2017



Les cyclones Atlantique de cet automne et la politique progressiste

Le réchauffement climatique est, on le sait, un marqueur de l'idéologie progressiste. Or, plusieurs cylones ont traversé l'Atlantique pour venir mûrir dans les Caraïbes et remonter jusqu'en Floride. La presse réchauffiste s'est confondue en prévisions apocalyptiques de la cause anthropique de ces catastrophes, au demeurant exceptionnelles. Comme, selon cette "presse", le réchauffement climatique est une vérité, les ouragans sont nécessairement produits par l'activité humaine qui cause le réchauffement climatique.

C'est bien entendu parfaitement faux et les quelques statisticiens qui se risquent à rechercher des tendances dans la fréquence et la force des ouragans et autres cataclysmes du même genre sont bien en peine de démontrer une corrélation entre les paramètres fabriqués du réchauffement climatique et ces tendances. Les spécialistes du sujet mettent plutôt en jeu des oscillation décennales des états de l'Atlantique.

Mais la presse progressiste a occupé le terrai mediatique pour bombarder l'opinion de messages imposant la "solution" du réchauffement climatique. Le mensonge et l'ignorance mènent le monde occidental.

31 octobre 2017



Retour à la page d'accueil de la Revue THOMAS en ECOLOGIE REALISTE