<html> <head> <meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=windows-1252"> <meta http-equiv="Content-Language" content="fr"> <title>Revue Thomas - BREVES DE 2010</title> <meta name="Originator" content="DirectJet"> <meta name="Publisher" content="Revue THOMAS"> <meta name="keywords" content="Culture, Politique, Religion, Catholicisme, Arts, Histoire, Musique, Littrature, Cinma, Philosophie, Physique, Economie"> <meta name="description" content="Revue Thomas publie un commentaire de nouvelles au jour le jour depuis plusieurs annes archives. Environ 40 60 brves par an. Une page Culture prsente des articles indits concernant la politique, la religion et les arts. Environ 200 articles disponibles depuis l'an 2000"> <meta name="RATING" content="General"> <meta name="REVISIT-AFTER" content="7 days"> <META NAME="pragma" Content="no-cache"> <meta name="robots" content="index,follow"> <link rel="SHORTCUT ICON" Content="favicon.ico"> </head> <body> <hr width="80%" size="2"> <h1 align="center" style="text-align: center;"><font color="#ff6600">Revue THOMAS</font></h1> <hr width="80%" size="2"> <center> <table border = 0 width = "90%"> <tr> <td> <center> <h1>BREVES de l'anne 2008</h1> </center> <table cellpadding="2" cellspacing="2" border="0" width="90%" align="center"> <tbody> <tr> <td valign="top"><big><br><br> <!-- ++++++++++++++++++++++++ <br> <div align="left"> <h3></h3> </div> <div align="justify"> <br><br> 2009 </div> <br><br> --!> <br><br> <br> <div align="left"> <h3>Une Anne 2008 pleine de fureurs rentres</h3> </div> <div align="justify"> <font color="#ff6600">Revue THOMAS</font> a rsum les vnements de l'anne 2008 en profitant des Brves publies au cours de l'anne coule. On note le dcs d'Alexandre Soljenitsyne, crivain chrtien et russe auquel le monde doit beaucoup. Dveloppement de la haine du Pape et des catholiques de tradition. Augmentation permanente de l'autosatisfaction de la socit de consommation. Guerre en Europe avec la Gorgie. Progrs de la Russie dans la civilisation chrtienne malgr le handicap de son histoire marxiste. Crise conomique plus insidieuse qu'une guerre. </div> <br><br> <hr> <br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>L'offensive d'Israel contre le Hamas</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Il faut saisir le ct terrible de cette offensive. La population civile est totalement imbrique dans les troupes du Hamas qu'Isral tente de rduire. C'est la technique maoste de l'intgration du terroriste dans le peuple qui fait que ce dernier est toujours du ct des terroristes. La traque des terroristes produit la cause principale tant de la protection du Hamas par la population que du recrutement des terroristes. <br><br> Tsahal a lanc l'offensive la plus terrible qui soit. Mais on voit mal quelle autre solution pouvait tre choisie. </div> <br><br><div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Dramatique erreur mdicale en hpital public</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> C'est le coup tordu dans toute son horreur. Un petit garon, malade, mais pas au point d'en mourir, meurt cause d'un soin au cours duquel il lui a t administr une substance mortelle. Cet acte est entirement une erreur. Erreur humaine fut elle mdicale. <br><br> Mais, la "Justice" s'en mle. Condamner le responsable de l'erreur humaine, c'est interdire chaque membre du corps mdical la moindre erreur. La caste de la "Justice" se rend elle vraiment compte des suites que pourrait avoir une telle "jurisprudence" ? S'est-elle applique cette "jurisprudence" elle-mme dans les affaires rptes d'innocents trans et condamns en "Justice" ? </div> <br><br><div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Le sujet commun de la psychiatrie et de la justice pnale</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> La psychiatrie a fait perdre la confiance que le public avait dans le traitement mdical de la folie. En effet, psychiatrisant des tats qui se contentaient d'une vie sociale normale, avec des tats dangereux pour la socit, elle est parvenue exclure la mise l'cart du malade psychiatrique comme traitement naturel, de base. De ce fait, plus de fous tous fous. <br><br> La Justice dans le mme temps, s'est trouve confronte une exigence d'expertise pour parvenir une reconnaissance judiciaire incontestable de la responsabilit pnale. Entendant le slogan psychiatriste, "Il n'y a pas de fou", elle traduit dans sa logique en "Tous coupables". Et on peut voir un nombre incroyable de dments et de lunatiques comme on les dsignait il y a cinquante ans, condamns parce que "pnalement responsables". Fous, ils auraient t libres. Coupables, ils sont enferms. <br><br> Sommes nous encore en libert parce qu'on nous prend pour des fous ? </div> <br><br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b></b>Triste humoriste</big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Un humoriste base son spectacle sur des opinions absolument affreuses, et d'ailleurs condamnes. On peut tout dire. Enfin, on devrait pouvoir tout dire. Malheureusement, l'tat policier de la socit contemporaine, dirige par des individus aux mdiocres affiliations, interdit que les gens affreux disent des choses affreuses. Je suis contre toute censure et, l'exemple de Voltaire, je me battrai pour que vous puissiez les dire, ces choses affreuses. Mais ... <br><br> Le dire d'un humoriste est un dire sournois. Parce que le rire dsarme l'esprit critique de gens bien intentionns. Et il faut les protger de croire des choses affreuses. En un mot, laissez parler Faurisson. Mais fermez le spectacle de Dieudonn. <br><br> Une autre ide. Faurisson faisant le clown chez Dieudonn, n'est-ce pas suffisant pour dtromper les braves gens des choses affreuses ? </div> <br><br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Le dcs de Samuel Huntington, Cassandre dtest</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Samuel Huntington, politologue, travaillait encore l'ge de 80 ans comme enseignant dans une universit amricaine. Sa retraite aura t brve. Moins d'un an. La vigueur et l'indpendance de sa pense n'aura pas t la rserve de ses jeunes annes, mais le trsor de tout son ge adulte. C'est ce qu'il faut souhaiter chacun de nous. <br><br> Huntington et sa doctrine du <b><i>Choc des civilisations</b></i> a prvenu qu'elle tait notre ennemi. Cet ennemi nous connat si bien qu'il dispose dj de bien des rouages de commande de notre civilisation. Non seulement depuis les annes 80 nous n'avons pas voulu dsigner cet ennemi, mais aujourd'hui, il nous est interdit de nous dfendre contre lui. <br><br> Je crois qu'Huntington aura eu raison trop tard. Il n'y a dj plus de choc de civilisation, parce que notre civilisation est dj morte. Et en face de nous, il n'y a aucune "<i>civilisation</i>". Rome ne s'est pas effondre parce que l'"<i>offre culturelle</i>" d'une "<i>autre civilisation</i>" tait plus tentante. Rome comme Byzance se sont effondres parce que la force de leur agresseur tait suprieure leur volont de progresser. Washington s'effondrera bientt comme Bruxelles parce que le seul progrs encore admis est celui de la consommation du plaisir et de la veulerie, laide et vulgaire. </div> <br><br> 28 dcembre 2008 <br><br> <hr> <br> <div align="center"> <font color="#00CCAA"><big><big><b></b>La veille de NOEL</big></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> NOEL est la fte la plus heureuse du christianisme. Benot XVI dclarait hier la Curie Romaine : "<i>Chaque famille prouve le dsir, de se runir pour apprcier l'atmosphre absolument unique, que cette fte peut apporter</i>" . <br><br> PAQUES est la plus importante. Mais s'y trouvent combins le drame pouvantable de la Passion et la merveille incroyable de la Rsurrection tous deux mls dans la culmination de l'Histoire de l'Humanit qu'est la Rdemption. <br><br> NOEL est la plus belle. Dieu vient demeurer en personne parmi les hommes, non pas dans la majest du Tout-Puissant, mais dans l'humilit d'une petite famille. Tous ou presque nous connaissons ce milieu. Et bien, connaissant la culmination de Pques, Nol est pour nous l'insertion de ces multitudes de familles partout dans le monde et dans tous les temps. A Nol, nous contemplons ce moment unique de l'Histoire o Jsus Enfant-N est entour de Marie, sa Mre, et de Joseph, son pre. <br><br> Aussi Nol est, pour nous comme pour les bergers de la crche, le temps de reconnatre le Rdempteur. Tu es venu, Seigneur ! </div> <br><br> 24 dcembre 2008 <br><br> <hr> <br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Infanticide et droit pnal franais</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Une mre fait prendre sa fille handicape des anxiolytiques et, profitant de son tat de "<i>relaxation</i>", elle la noie dans la baignoire. Procs pnal. On se demande pourquoi ? La rponse : acquitte. <br><br> Le Code de l'Environnement (*) condamne quatre ans d'emprisonnement tout individu qui tue de nuit un lapin. Un lapin, un simple petit lapin ! Alors vous pensez : une fille handicap ... <br><br> Cherchez l'erreur. Manifestement, un procureur a trouv l'erreur. Un appel a t dpos contre l'acquittement de la mre infanticide. La Cour d'appel la reconnat coupable et la condamne deux ans de prison avec sursis. <br><br> Dans les circonstances de cette affaire, on apprend que, quelques mois avant de commettre son assassinat, la mre avait refus que sa fille, profondment handicape, soit accueillie de manire permanente dans une institution ferme au prtexte qu'elle risquait d'y tre maltraite. <br><br> Alors, pourquoi l'avoir assassine ? Mais, parce que "tout le monde" le lui a expliqu cette "<i>brave</i>" femme : "<i>la souffrance rend la personne indigne de vivre</i>". Elle souffrait trop cette fille. Il fallait donc la supprimer, puisque sa vie ne valait plus la peine de vivre ! <br><br> L'<b>horreur</b> dans toute sa <b>vulgarit</b>. <br><br> <small>(*) Voir ensemble les articles L411-1 et L422-8.</small> </div> <br><br> 17 dcembre 2008 <br><br> <hr> <br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>La dictature climatiste renforce son emprise</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Les rcentes confrences et autres sommets consacrent chaque jour un peu plus la servilit des hommes politiques l'gard du mouvement terroriste de la cause anthropique du rchauffement climatique. Les avances les plus remarquables des rcentes menes portent sur le renforcement de la fiscalit sur l'activit productive primaire, celle de l'nergie, taxe, rackette sur ses missions de CO2. <br><br> Alors que la production devrait tre soutenue parce qu'elle est la seule gnratrice de richesses pour tous, quoiqu'en pense les esthtes de beaux quartiers qui trouvent ses "tches dgradantes", alors qu'elle est en dcroissance vertigineuse, surtout dans nos pays, les politiciens vertueux accroissent encore les charges qui psent sur elle. </div> <br><br> 13 dcembre 2008 <br><br> <hr> <br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Le Vatican publie une Note doctrinale sur la dignit de la personne</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Le Vatican publie (*) une synthse sur la Note Doctrinale "Dignitas Personae" de la Congrgation pour la Doctrine de la Foi, du Cardinal Levada. Cette Note dclare plusieurs apprciations sur la valeur morale de techniques mdicales lies la biologie cellulaire. <br><br> Les ractions en France sont pour le moment absentes. Aux Etats-Unis, la rprobation est universelle et semble se rsumer une opposition fondamentale. L'Eglise romaine affirme que la conception produit la date laquelle la ralit biologique est une personne humaine, tandis que les adversaires affirment qu'il ne s'agit que d'une ralit biologique sans aucun trait de la personne. <br><br> Comme le dclarait le regrett Jean Foyer en 1967, lors des discussions l'Assemble du projet de loi Chirac sur l'avortement, on commence par dcider que l'tre humain n'existe pas avant sa naissance pour finir par dcider qu'il doit tre limin quand il perd sa dignit avec l'ge, le handicap et la maladie. Et avec le soutien idologique de "la science" (**), on parvient ainsi supprimer tout individu qui ne convient pas aux organes de contrle de la population. <br><br> <b>Notes </b> <br><br> (*) Synthse disponible l'<a href="http://212.77.1.245/news_services/bulletin/notizia.php?lang=fr&index=23052">adresse</a> <br><br> (**) ... "la science" vise ici n'est pas la ralit qu'on appelle "les sciences", mais l'utilisation qu'en font certains ennemis de la Foi par des diktats du genre "l'embryon n'est qu'un amas de cellules sortie d'une "bote de Petri"" (voir l'avis paru dans le <b><i>Washington Post</i></b> : "<i>Said George Daley of the International Society for Stem Cell Research: "Cells are not people and embryos are not people, and my first responsibility as a physician is to patients -- not cells in a petri dish."</i>". </div> <br><br> 12 dcembre 2008 <br><br> <hr> <br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Crise, crise et sortie de crise</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> La crise conomique rvle par la crise financire des "<i>subprimes</i>" est mondiale. On note que, grce au calendrier lectoral amricain, les "<i>bonnes mesures conomiques</i>" affirmes par Barack Obama ne seront dcides qu'en fvrier 2009, soit presque 6 mois aprs le constat de l'exigence de mesures nergiques. Autrement dit, les Etats-Unis vont mettre en oeuvre la stratgie qui consiste ne rien faire, attendant que le reste du monde paye pour la sortie de crise. <br><br> Sera-ce une bonne stratgie pour les Etats-Unis ? L'Histoire le dira. <br><br> Pour la France, des mesures prtendues nergiques, parce qu'elles correspondent 15 jours de dpenses de la Scurit Sociale, sont prises qui, je serais fch qu'on en doute, vont srement sauver l'conomie mondiale. <br><br> Plus probablement, la dette publique va encore augmenter tant que durera la crise. Et, la sortie de crise, comme le dit un grand spcialiste de la dette, Jean Peyrelevade, il faudra payer les cranciers. </div> <br><br> 09 dcembre 2008 <br><br> <hr> <br> <div align="left"> <big><big><b>Mort du Patriarche Alexis II de Russie</b></big></big> </div> <br><br> <div align="justify"> Le Patriarche Alexis II de Russie est mort. Il a dirig l'Eglise Orthodoxe Russe la faisant passer de l'Union sovitique anti-clricale la Russie moderne, profondment chrtienne. <br><br> Pendant que le Pape Benot XVI a le plus grand mal jouer un rle politique mme le plus minime, Alexis II a accompagn la Russie dans sa libration du rgime laque perscuteur de toute religion. Et cette action de l'Eglise Orthodoxe a t faite de plus en plus en lien avec le pouvoir civil et toutes les parties de la socit russe. <br><br> Les mdias occidentaux, le plus souvent acquis au lacisme le plus rigoureux, ont mis en avant deux critiques l'encontre d'Alexis II. Il serait le chef d'une Eglise qui serait compromise avec le pouvoir sovitique. La contradiction de cette accusation dpasse le cadre de ce rappel. Mais l'accusation ne se fonde que sur une calomnie indigne. Les martyrs sont accuss d'tre les bourreaux. <br><br> On lui a reproch aussi de s'tre lev contre un suppos proslytisme de l'Eglise catholique romaine sur le territoire de l'Eglise orthodoxe russe et d'en avoir tir argument pour ne pas se rapprocher du Pape Jean-Paul II. Quand on compare la vitalit de l'orthodoxie russe avec l'tat misrable des ecclsiastiques latins, on se pose la question de la ralit d'une telle accusation. Toujours est-il que le caractre autocphale de l'Eglise Orthodoxe russe la conduit une grande mfiance l'encontre de Rome. Il faut prendre cet tat comme un fait ontologique de l'Orient. <br><br> La mort d'Alexis II laisse une Eglise orthodoxe forte et installe dans la socit russe en pleine restauration de sa grandeur. Grces soient rendus Dieu pour son Eglise en Russie. Et qu'Il se penche sur son Eglise en Occident qui en a grand besoin. </div> <br><br> 05 dcembre 2008 <br><br> <hr> <br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Le tlthon est une organisation criticable</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> A l'approche de la journe de collecte de dons de l'AFM, dnomme Tlthon 2008 et qui se tient Crest, des voix s'lvent qui rappellent les critiques que soulvent la pratique de cette association. <br><br> La myopathie est une maladie cruelle qui frappe des enfants et par consquent leurs familles sont cruellement prouves. Maladie gntique et invalidante, elle requiert donc deux actions fortes. Une premire action consiste fournir des aides techniques, la fois matrielles (fauteuils et prothses automatiques) et humaines (accompagnement des patients et de leurs familles). Une seconde action rside dans une recherche en gnie gntique destine dcouvrir un traitement gntique de cette maladie. <br><br> Ces deux actions exigent des dons financiers trs levs. Aussi, l'AFM est une association de malades et de leurs familles qui a trouv une technique de collecte de dons trs efficace. <br><br> Malheureusement, depuis quelques temps, les permanents de l'AFM, et il faut bien souligner que les malades et leurs familles sont ici trs peu en cause, ont dvi la puissance de l'AFM vers deux actions compltement diffrentes de celles que le public crot le plus souvent. Ces deux actions sont le tri embryonnaire qui limine les enfants atteints de la maladie et ne laisse subsister que des enfants sains, dits "bbthons" et le traitement gntique par cellules souches embryonnaires qui tend supprimer l'embryon sain sur lequel a t prlev les cellules souches au profit d'un enfant malade. <br><br> Ces deux actions sont parfaitement illgitimes et constituent des atteintes graves la loi morale naturelle. Les chrtiens et les honntes gens en conscience ne devraient pas soutenir une telle association. </div> <br><br><div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Le travail du dimanche est un culte la lacit</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Le plus important responsable d'un parti au pouvoir dclarait que si la rpublique laque accdait aux exigences de chaque religion installe en France, il ne restera plus beaucoup de jours de travail en France. C'tait dj en 1775 une des rcriminations de Voltaire qui n'avait tenir compte que ... du catholicisme. <br><br> Ainsi travailler tous les jours de la semaine, revient supprimer le seul culte catholique au bnfice de la consommation, comme liturgie de la lacit. Les chrtiens ne devraient pas soutenir un gouvernement et un parti auteurs de telles menes. </div> <br><br><div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Les piscopaliens constituent une nouvelle province anglicane</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Les Episcopaliens sont diviss cause de la nomination d'un vque homosexuel. Un groupe d'vques piscopaliens opposs la promotion de l'homosexualit et d'autres menes gauchistes dans l'anglicanisme vient de se constituer en une nouvelle Province indpendante. <br><br> En dehors de la question de l'homosexualit et du sacerdoce fminin, les Anglicans sont diviss sur deux sujets encore plus fondamentaux : la ncessit du salut par Jsus et le caractre littral de la rsurrection. Toutes ces questions malheureusement agitent aussi l'Eglise catholique romaine, un degr moins visible, mais tout aussi dramatique. </div> <br><br><div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Les dclarations mdicale et ecclsiastique du miracle Lourdes</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Selon des sources diffrentes, il semble que l'autorit ecclsiastique, moins qu'elle ait t mal comprise, ce qui est frquent et on se demande bien pourquoi, se soit rallie une fronde du comit mdical pour ne plus reconnatre de miracles Lourdes. <br><br> Selon The Associated Press, Mgr Perrier aurait dclar que le terme de 'miracle' ne serait peut tre plus un terme adapt aux connaissances modernes. Dans le mme temps, le Dr Patrick Theillier indiquait que le corps mdical ne souhaitait plus prendre position sur le caractre miraculeux et mettait l'Eglise devant ses responsabilits. <br><br> Il s'agit de la publication d'un fait majeur indicateur de la capacit du personnel ecclsiastique assumer l'intgralit de la doctrine de la foi. </div> <br><br> 04 dcembre 2008 <br><br><hr> <br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Arrestations d'islamistes en Belgique</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> On annonce l'arrestation de onze personnes, souvent des binationaux belges et marocains, accuss d'association terroriste. Les individus de nationalit exclusivement marocaine doivent tre extrads au Maroc qui les a rclam et la justice belge vrifie si les faits incrimins sont postrieurs la naturalisation des binationaux avant de les extrader aussi. </div> <br><br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>EDF accus sur le cot de l'EPR</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Un surcot de 700 millions d'EUR vient d'tre annonc par EDF. Les adversaires du nuclaire en dduisent immdiatement que l'information pralable par EDF avait sciemment sous-estime ce cot, avou maintenant que l'investissement est engag. </div> <br><br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Une organisation opaque fait la promotion du Prsident</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Selon une brve publie un peu partout, une organisation opaque, que nous ne nommerons pas parce que nous sommes dans un rgime politique protgeant la libert d'opinion, a annonc tre le producteur de la campagne d'affichage dans Paris d'affiches reprsentant Monsieur le Prsident de la Rpublique prononant un pastiche du slogan de campagne d'Obama qui devient : "Yes ! You must !". <br><br> "You can" face "You must" ... <br><br> Les hommes pris de libert apprcieront la dviation, trs caractristique du fascisme de certaines organisations opaques qui svissent actuellement. </div> <br><br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>La Tchtchnie renforce des mesures sociales de droit islamique</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Selon de nombreuses sources, la Tchtchnie, qui a toujours t un territoire appartenant l'Islam, renforcerait durant la priode prochaine les mesures sociales dictes par la Charia. Les gens de lettres qui ont toujours dfendu l'indpendance de la Tchtchnie ont toujours apprci ce caractre vigoureux qui renforce les liens entre les citoyens. </div> <br><br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>La guerre en Gorgie rvise par l'UE</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Les ministres des Finances de l'UE ont confi une mission d'enqute sur les circonstances entourant le dclenchement de la Guerre en Gorgie au milieu de l'anne l'ancienne reprsentante de l'ONU en Gorgie, de 2004 2006, la Suissesse Heidi Tagliavini. <br><br> On s'interroge sur cette dcision, les autorits qui l'ont prises, les acteurs de la mission et les motivations d'une telle enqute. </div> <br><br> 03 dcembre 2008 <br><br> <hr> <br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Que s'est il pass Bombay ?</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Le propre du terrorisme est d'appliquer un rgime de terreur sur une population dtermine dans le but de la soumettre au pouvoir de ceux qui manipulent les terroristes. <br><br> Or, cette caractrisation impose que le message terroriste soit clair et sans ambiguit. Il faut que le terroris puisse reconnatre clairement et immdiatement son matre. <br><br> Dans le cas des massacres de Bombay, on s'interroge. Les auteurs sont-ils de paisibles pakistanais ou de redoutables islamistes, de braves musulmans ou de redoutables mules d'Al-Quada ? Autrement dit, pour qui ces terroristes, pour autant qu'ils le soient, travaillent-ils ? <br><br> Cel, nos informateurs ne nous le disent pas. Par contre, ils travaillent avec un lyrisme la John Huston les images de femmes en larmes, de somptueux htels en flammes et autres images d'une minable apocalypse. Pourquoi ? </div> <br><br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Le gouvernement des pitbulls fards</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Paline, Aubry, Albanel, MAM, Rachida, toutes ont comme guide politique cette image que la ci-dessus cite a dite : la femme en politique est un pitbull avec du rouge lvres. Explication de texte : une femme en politique n'en dmord jamais. <br><br> Prenez le cas du projet de dportation de la Comdie Franaise en Seine-Saint-Denis. Personne n'en veut, que ce soit au "Franais" ou dans le "9-3", chez les bourges ou chez les rebs. <br><br> Eh bien, la dame de Valois s'en fout. C se fera parce que le pitbull a dj mordu. <br><br> Et , Sarkozy en raffole ... C fait "viril". <br><br> Tellement "viril", qu'on en oublie pourquoi la dame "le" veut et pourquoi les intresss ne "le" veulent pas. <br><br> Du point de vue de la "dame", rien ne changera, parce qu'il faut qu' la maison, les "enfants" obissent "Maman". Parce que les "enfants" aiment "Maman", et il ne faudrait pas qu'ils fassent de peine "Maman". "Maman", vous savez, ce joli pitbull avec du rouge lvres dans son salon cosi ... Et si les "enfants" n'obissent pas, "Papa Sarkozy" pourrait se fcher. </div> <br><br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Le grand problme de la souffrance des trs pauvres</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Madame Boutin rencontre un exemple terrible de la raction des honntes gens l'gard de la trs grande pauvret, celle qui nous laisse sans toit, sans autre amiti que celle de quelque copain d'infortune. Sans toit, ni feu en pleine mauvaise saison. Quel dilemne pour l'honnetet ! Interdire la pauvret ou emprisonner les pauvres ? <br><br> Mais que faire lorsque l'on rencontre ces hommes et ces femmes, errant le long des rues, rentrant la nuit dans des abris noys dans la boue ? Affams ou mal nourris, souvent alcooliques ou drogus, leurs organismes sont en danger, mme dans des conditions de vie confortables. </div> <br><br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Un retour de l'histoire industrielle ?</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Un fabricant de jouets du Jura qui tait en rglement judiciaire vient de redmarrer son activit, et de r-embaucher certains de ses salaris licencis. La cause ? Le carnet de commandes se remplit. Mieux encore : la concurrence chinoise rencontre des problmes sociaux. De ce fait, le cot du travail en Chine augmente. Ajoutez cel une qualit de production assez criticable, des cots de transport en augmentation, les dlais de livraison s'allongent et les capitalistes ont de nouveau avantage faire travailler des ouvriers en Europe. <br><br> La crise serait-elle en France sur son dcan ? Il faudra que l'Etat accepte de relancer l'conomie par la production et PAS par la consommation. Et pour cel, il faut que l'Etat ARRETE de taxer le travail productif, qu'il arrte de pousser le patronat abaisser encore la rnumration des emplois peu qualifis. Les hauts salaires levs ? On s'en fout ! Les bas salaires, par contre sont UNE HONTE ! <br><br> 30 novembre 2008 <br><br> <hr> <br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Le sommet du G20 et la crise conomique globale</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Plusieurs conomistes [1] critiquent la dcision d'une rforme du capitalisme telle qu'elle serait promue par le Prsident Sarkozy. Ils soulignent deux faits qui n'ont peut tre pas t assez ports la connaissance du public. <br><br> Tout d'abord, ce n'est par manque de rgulation que le systme financier s'est "effondr" [2]. La finance mondiale est l'activit conomique la plus contrle et celle dans laquelle les agences de rgulation, de contrle, de sanctions, d'observations et que sais-je encore sont les plus avances. <br><br> Enfin, non seulement dans le secteur financier, mais dans tous les secteurs conomiques, les actions de rgulation n'ont pas t contracycliques, mais "procycliques". Autrement dit, au lieu de rduire l'tat de dgradation de l'conomie, les actions de rgulation l'ont aggrav. <br><br> Ce second fait est extrmement troublant dans la mesure o les honntes gens pouvaient penser que les mathmaticiens de l'cole franaise qui auraient investi ces dix dernires annes la direction de la finance et de l'conomie disposaient des outils mathmatiques "certains" et "srs". Or, il semble que les outils, appels "modles", utiliss pour contrler la "finance", sont gravement errons. Ainsi, les agences de notation, parce qu'elles sont en elles-mmes un "business" qui rpond la demande de ses clients par une offre acceptable, n'ont pas nots les risques qui taient pris par leurs clients pour des avantages lorsque "tout allait bien". <br><br> Augmenter les contrles ou tendre les rgulations ne pourrait donc qu'aggraver la situation. <br><br> Une autre ide d'explication de la crise serait que les systmes conomiques engageant plus de un acteur seraient, par nature, "chaotiques" [3]. <br><br> Une autre ide d'explication de la crise conomique serait qu'elle aurait t dcide pour des raisons idologiques. En effet, rien de tel qu'une bonne crise conomique pour "mondialiser" la misre. <br><br> <small> <b><u>Notes</u></b> <br><br> [1] Parmi ces conomistes, on citera Lorenzi et Cohen en France. <br><br> [2] "Effondrement" tout relatif et diffrenci selon les secteurs. Par exemple, on note que la Bourse franaise s'est effondre alors que les entreprises du CAC40 vont annoncer des rsultats records. Dans le secteur bancaire, sachant que les Etats vont ouvrir des fonds et au moins de la garantie aux "malchanceux", il serait "dommage" de ne pas se mettre en difficult ... <br><br> [3] Le chaos n'est pas seulement l'effet social de la faute morale. Il est aussi l'tat des systmes dterministes par exemple quand on travaille sur des quations en nombres entiers. Comme l'conomie qui compte des nombres entiers d'units conomiques ... </div> <br><br> </small> 17 novembre 2008 <br><br> <hr> <br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Le Nouveau Prsident des Etats-Unis ?</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Monsieur Obama sera donc, aprs l'intervention des grands lecteurs, le prochain Prsident des Etats-Unis. De l'enthousiasme "plantaire", que d'aucuns ont dcrit comme "hystrique", il deviendrait inutile de rajouter qu'il s'agit des Etats-Unis D'AMERIQUE ... <br><br> En dehors de la sympathie qu'il rayonne lors de ses meetings lectoraux, son origine africaine et son enracinement multiculturaliste, auront t ses deux atouts majeurs. Ils pourraient devenir deux srieux dangers pour lui. D'abord, les Afro-amricains ne sont plus la plus forte minorit ethnique des Etats-Unis. Quelle sera la raction des Hispaniques s'ils se sentent dfavoriss par l'Afro-Amricain Obama ? De plus, pour contenter ses "frres de race" (nous ne croyons pas un mot une semblable fadaise), Obama aura fort faire cause de l'espoir hystrique qu'il a soulev. <br><br> Ensuite, son milieu d'origine, jusque tard pendant la campagne lectorale, est trs fortement anti-judaque. Comment l'intelligentsia et Israel vont-ils lui laisser rembourser la "dette" contracte ? <br><br> Plus encore. Il n'est pas sr que le Snateur Obama soit n sur le territoire des Etats-Unis d'Amrique. Par exemple, les sites Internet qui lui sont favorables ne disent jamais "o" est-il n. L'un d'eux crit par exemple :<br> "<i>N en 1961, d un pre Kenyan et d une mre amricaine, Barack Hussein Obama passera son enfance Hawa, puis en Indonsie ...</i>"<br> La rdaction est particulirement questionnante si on se rfre aux motifs d'un avocat, pourtant membre du Parti dmocrate d'Obama, Phil Berg, qui a dpos une plainte la Cour de Philadelphie. Cause d'inlgibilit ? <br><br> Pour comble de gogoterie, certains journalistes particulirement incultes, se sont crus malins en soulignant que le <b><i>Washington Post</i></b>, n'hsitait plus depuis l'lection donner LA preuve que Obama est un musulman. Pensez, ce journal titrait : "<i><u>Victoire de Barack HUSSEIN Obama</u></i>". Et ces incultes croyaient qu'on avait enfin toute latitude de laisser supposer que Obama tait musulman en "<i>avouant</i>" son second prnom ... musulman : <i>Hussein</i>. <br><br> Un seul problme : le premier prnom, <i>Barack</i>, (et non pas 'Barak' comme l'crit de sa main un certain successeur de Napolon et de Louis XIV ...) est tout aussi musulman que <i>Hussein</i> ! <br><br> On n'a pas fini de ... "rire". </div> <br><br> 06 novembre 2008 <br><br> <hr> <br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Toussaint et Fte des Morts</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> La mort est l'avenir du vivant. Telle est l'inluctable vrit. En cette fte de la Toussait, suivie du Jour des Dfunts, il faut se le rappeler. Sans violence, mais sans oubli. <br><br> Ainsi, l'<i>Osservatore Romano</i> a rcemment publi l'article d'une spcialiste des questions d'thique mdicale qui remet en cause le critre de mort du vivant. Aujourd'hui attach l'inactivit crbrale, ce critre pourrait tre un critre qui dterminerait une date de la mort trop anticipe. On se souvient que plusieurs praticiens des urgences ont dj alert l'opinion et les pouvoirs publics sur le fait que le critre de la mort crbrale permettait l'industrie de la sant de prlever des organes transplantables. <br><br> Quelle importance ? <br><br> Eh bien, cher lecteur, demandez-vous si vous seriez dispos vous laisser prlever des organes alors que vous tes encore vivant, sachant que ce prlvement vous tuera, non pas ... " terme", mais immdiatement ? <br><br> C'est l'une des raisons pour lesquels l'auteur de ces lignes a expressment dispos qu'il n'autorise, d'une manire gnrale et de principe, en aucun cas un prlvement quelconque sur son corps. Et vous tes invit faire de mme, puisque la loi franaise fait de nous des otages du prlvement automatique d'organes dclaration de mort. </div> <br><br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Le Cardinal Barbarin et la voix du bon sens</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Le Cardinal Barbarin a donn un entretien au quotidien <i>Le Figaro</i>, au cours duquel il a dclar que rien ne faisait de l'euthanasie une "mort douce". Cette dclaration de bon sens, contre-sens du dlire contemporain sur l'"indignit" de la mort naturelle, fait clater la vrit que la mort artificielle a toujours exist. Depuis toujours, on l'a appell le meurtre. Et il n'y a pas de meurtre qui soit "digne". <br><br> Le <i>Times</i> de Londres publiait la semaine passe la relation effarante de l'euthanasie d'un malade britannique du Sida, accompagn dans ce meurtre pratiqu par une clbre association helvtique, par l'un de ses compagnons homosexuels. Selon toutes vraisemblances, la "mort douce" l'a t pour ce dernier. Parce que, son "compagnon", il l'a laiss mourir seul sous la main des hommes en blouse blanche. Aura-ce t une mort douce pour le principal intrress ? Non, parce qu'elle a t une mort indigne. </div> <br><br> 03 novembre 2008 <br><br> <hr> <br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Mre Emmanuelle en mmoire</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Un politologue fameux, l'un des plus srs matres actuels de l'idologie des Lumires, vient de rvler de manire pudique qu'il a connu Soeur Emmanuel quand elle tait enseignante Tunis. Elle appartenait un ordre religieux fond par deux catholiques, convertis depuis le judasme, les frres Ratisbonne, dont l'un a d'ailleurs t proclam bienheureux par Benot XVI, l'an pass. <br><br> Dans cette partie moins connue de sa carrire, Soeur Emmanuelle participait une action sociale dont le politologue, son ancien lve, rappelle qu'elle tait profondment laque et mancipatrice, dans la population multiculturelle qui vivait alors Tunis. <br><br> On peut penser que cette concidence entre la vie chrtienne, vcue de cette manire pratique, et les valeurs des Lumires, est pour beaucoup dans la rputation de Soeur Emmanuelle. Comme de l'abb Pierre. </div> <br><br> 28 octobre 2008 <br><br> <hr> <br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>De l'cologie rationnelle au Grenelle totalitaire</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Le vote du premier "volet" du Grenelle de l'environnement par le Parlement dmontre bien les vises totalitaires du mouvement terroriste de la cause anthropique du rchauffement climatique. Le coeur de ce dispositif est la fixation par la loi de l'objectif d'une rduction par quatre des missions de gaz effet de serre. <br><br> Dcider des cibles de rduction des missions de gaz a effet de serre est donc une dcision politique. Et la totalit des activits de l'homme produisant du gaz carbonique, gaz faussement associ un effet de serre, cette dcision politique est, par nature, "<i><b>totalitaire</b></i>". <br><br> Pourquoi ne pas liminer les hommes nuisibles qui rejettent dans l'expiration dix fois plus de gaz carbonique qu'il ne s'en trouve dans l'air atmosphrique ? <br><br> Mais la question la plus terrible est celle de savoir par quel moyen terroriste on est parvenu un vote parlementaire sans <u>aucune</u> opposition : <br><br> <i>Analyse du scrutin n 219 - Sance du 21/10/2008 Scrutin public sur l'ensemble du projet de loi de programme relatif la mise en Suvre du Grenelle de l'environnement <br><br> <TABLE BORDER=0 WIDTH=30%> <TR><TD>Nombre de votants</TD><TD>551</TD></TR> <TR><TD>Nombre de suffrages exprims</TD><TD>530</TD></TR> <TR><TD>Majorit absolue</TD><TD>266</TD></TR> <TR><TD>Pour l'adoption</TD><TD>526</TD></TR> <TR><TD>Contre</TD><TD>4</TD></TR> </TABLE> <br><br> L'Assemble nationale a adopt.</i> <br><br> Le dbut de l'article 2 est : "<i>La lutte contre le changement climatique est place au premier rang des priorits. Dans cette perspective, est confirm l engagement pris par la France de diviser par quatre ses missions de gaz effet de serre entre 1990 et 2050 ...</i>" <br><br> Il n'existe pas d'autre solution pour atteindre un tel objectif que de mettre en place un Etat totalitaire. Pire encore, cet Etat ne peut pas tre autrement que mondial. Et ce sont les dputs d'un rgime dmocratique qui votent cette trahison ... 99,9%. </div> <br><br> 22 octobre 2008 <br><br> <hr> <br> <div align="left"> <big><b>La mort de <font color="#ff6600">Soeur Emmanuelle</font></b></big> </div> <br><br> <div align="justify"> Presque cent ans. Une audience considrable en France. Soeur Emmanuelle est passe la Maison du Pre. Elle aura t l'une des personnes les plus violentes avec les mdias. Son audace et son autorit ont t pour beaucoup dans sa notorit. Si cette notorit a beaucoup servi pour attirer la bienveillance du public vers ses fondations, Soeur Emmanuelle aura aussi, avec insistance, mais avec beaucoup de tact et un grand sens du possible, annonc aux gens par les mdias l'existence de Dieu et de Notre Seigneur. Ainsi de l'annonce de sa mort qu'elle disait le plus grand jour de sa vie : entrer dans la paix de Dieu. </div> <br><br> 21 octobre 2008 <br><br> <hr> <br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Nomination d'un cur Toulouse</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Cette simple affaire prive dans le cadre d'une association sous la loi de 1905, dnomme anachroniquement "Eglise catholique", contrle par la police des cultes, cre selon Le Figaro, une "polmique". <br><br> Cette bizarre publication, que l'Etat tiendrait encore pour un organe de presse en lui concdant la franchise postale de cette catgorie d'entreprises commerciales, est bien le seul des excits de l'anti-catholicisme bicentenaire y trouver matire polmique. La raison de la prtendue polmique : le pensum dj ancien d'un couple de "journalistes", amis de la journaliste du Figaro et qui poursuivent de leur ire, l'Opus Dei. Or, il n'y a aucune polmique au sujet de l'Opus Dei. Il n'existe que d'infectes calomnies qui disqualifient leurs auteurs et salissent ceux qui les lisent. <br><br> Les lecteurs du Figaro, souvent catholiques, et rarement anti-clricaux, devraient interroger leurs consciences, pour ceux qui sont encore pourvu de cet excdent de bagage. </div> <br><br><br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Dolto for ever </b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Des journalistes en manque de sujets, ont demands deux braves praticiens ce qu'ils pensaient de la thorie de la "sainte laque" dnomme Franoise Dolto. Comme de bien entendu, l'un de ces estimables bourgeois est contre et veut remplacer la sainte par ... <i><b>l'Emile</b></i> Jean-Jacques. L'autre protozoaire, par contre, a manqu une pmoison la pense de manquer de respect la ... Dolto. <br><br> Le conservatisme des progressistes n'a d'gal que le progressisme des conservateurs. </div> <br><br><br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Le compte bancaire du Prsident pirat </b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> La presse annonce que le compte bancaire du Prsident avait t pirat, de petits prlvements dont Il n'tait pas responsable ayant t excut. <br><br> La presse s'est offusque de ce que l'affaire dmontrait l'inefficacit de la protection du secret des communications internet du grand public. Or, tout le monde sait que cette protection est inefficace par nature. Par contre, ce qui est plus grave, c'est que les donnes appartenant au Prsident de la Rpublique puissent tre accdes et exploites, que des ordres passs sous l'identit du Prsident de la Rpublique puissent tre excut. </div> <br><br><br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>L'avis de Lilian Thuram sur les sifflets de 'la Marseillaise' </b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Interrog par des journalistes, l'ancien footballeur a brutalement et sans nuance mis en cause cinquante ans de politique sociale en France (et ailleurs aussi ...). Il a tout simplement rvl que les Franais qui ont siffl l'hymne national, avaient conscience de ne pas tre des franais et d'en tre fiers. <br><br> Interpellant un de ces jeunes franais-fiers-de-ne-pas-l'tre, il lui a avou que, lui, Thuram, tait franais. Et l'autre lui a rtorqu : "<i>Tu n'es pas franais, puisque tu es noir !</i>". <br><br> Cinquante ans de matraquage universaliste, anti-raciste, droit-de-l'hommiste, multiculturaliste et combien d'autres grandes et belles choses du mme genre pour en arriver l. </div> <br><br><br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Galbraith et la ruine des imbciles </b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Profitant de la "panique" gnrale des braves gens dans l'effondrement financier en cours, des journalistes ont cru malin, profond et charitable de publier l'article d'un conomiste d'autrefois qui fut la conscience du libralisme gauchiste, John Kenneth Galbraith. Le titre de cet article, qui n'est peut tre pas de Galbraith d'ailleurs : "<i>Les imbciles sont tt ou tard spars de leur argent</i>". <br><br> Comme si les "intelligents" taient seuls conserver leur argent. Comme si l'intelligence rsidait dans la capacit ... rester riche. Toujours cette adoration du conservatisme. Et l'"imbcile" apprcie ... </div> <br><br><br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Kundera n'est pas un anti-communiste primaire </b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Fouillant les poubelles du ministre de la police tchque, un chercheur aurait identifi la dnonciation d'un militant anti-communiste par un tudiant qui porterait le nom de Kundera. Or, un crivain, clbre sinon grand, porte ce nom. Il a tent une nergique dngation. En plus, il est possiblement innocent pour ce coup-ci. <br><br> Mais Kundera n'a jamais tent de se faire passer pour un anti-communiste. Les raisons de son installation l'Ouest ne sont pas lies, malgr ce que ces ardents souteneurs affirment, une quelconque dissidence. Son idologie est clairement anti-religieuse, et frocement jacobine, du genre "pas de libert pour les ennemis de la libert". <br><br> Il est toujours exasprant de lire, (ici dans la grosse presse amricaine) : "<i>... Mr. Kundera is a cult writer for undergraduates the world over  his novels are praised for their metaphysical ponderings and eroticism  ...</i>". En effet, cet ... "auteur" serait en effet parmi les auteurs obligatoires pour les lycens et les tudiants dans de nombreux pays ... libres. (voir <a href="http://www.fabula.org/actualites/article19485.php">par exemple</a>, ou encore <a href="http://www.univ-paris13.fr/cenel/coursRennes2.htm">o</a>, et <a href="http://www2.ac-lyon.fr/lyc69/herriot/prepa/lectures/francais%20khagne%20Ulm.pdf">ici</a>). <br><br> Mais, nous n'y pouvons rien. </div> <br><br><br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Zlie et Louis Martin, batifis </b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Les catholiques sont heureux de la batification des poux, Louis et Zlie Martin. Parents de Sainte Thrse de Lisieux, ils forment avec elle l'un des plus formidables gchis humain. Zlie meure alors que Sainte Thrse avait 5 ans, Sainte Thrse meurt 24 ans et Louis meurt dans un asile d'alins. <br><br> Aucune "bonne oeuvre". Pas de manifestation pour la sauvegarde des pingouins manchot, pas de fondation d'organisation humanitaire, pas de lutte contre l'oppression. Mme pas riches. Mme pas pauvres. <br><br> Des nullits. <br><br> Oui, je suis profondment heureux de leur batification aprs la canonisation de leur fille. Qu'ils soient vraiment des modles pour nous les Vivants. Nuls devant le monde. </div> <br><br> 20 octobre 2008 <br><br> <hr> <br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>La marseillaise siffle</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Dans un match de football opposant l'quipe nationale une quipe nationale tunisienne, l'hymne franais a t une fois de plus siffl par des spectateurs. Selon toutes vraisemblances, les auteurs de ces sifflets taient des citoyens franais. D'aprs d'autres circonstances, il apparat que ces citoyens franais seraient d'origine maghrbine, et particulirement tunisienne. <br><br> L'interprtation politique de ces manifestations est clairement un rejet de l'intgration de la part d'un nombre extrmement important de maghrbins qui utilisent la nationalit franaise ou le statut de rsident en France, licite ou clandestin, pour des fins qui ne tendent pas leur intgration. <br><br> Par ailleurs, les paroles de l'hymne national, nous le redisons nouveau, sont de graves violations des valeurs dmocratiques universellement rpandues et tendent exacerber un nationalisme fautif, tout le moins oppos l'ide d'une construction europenne, et srement des ides de paix et de coopration dbarrasses des nationalismes fauteurs de guerre. <br><br> Il n'est pas certain que le football puisse tre un domaine d'exercice du nationalisme. Une bonne solution serait la dissolution de l'quipe nationale. Ou la suppression de la 'Marseillaise'. <br><br> </div> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>La compassion de Petrella</b></big></font> </div> <br><br> <div align="justify"> Un billet de Madame Petrella, criminelle condamne en Italie et protge par l'Etat franais, dat du 19 Juillet et transmis son avocat, a t publi le 16 octobre dans la presse. Certains ont cru qu'il s'agissait d'un texte crit depuis l'annonce du 12 octobre 2008 de la possible dcision de l'Etat franais de ne pas l'extrader. Or, c'est le contraire. Il s'agit d'un document crit avant l'annonce de cette possible dcision. Il s'agit d'un document destin influencer la dcision du Prsident de l'Etat franais. Il n'avait pas d'autre objet. Il n'avait pas d'autre objectif. Atteint, semble-t'il. <br><br> Le contenu de ce billet est de 180 mots environ o l'ancienne terroriste indique sa compassion pour les familles de victimes, non nommes, ni indiques. Le mot "<i>regret</i>", qu'il n'tait pas utile d'attendre d'ailleurs, se trouve dans ce "billet", pour tre limin comme ... "<i>trop faible</i>". <br><br> On se demande si la rdaction, puis la publication de ce document n'auraient-elles pas t demand par l'Etat franais comme "<i>caution</i>" de sa ... bonne foi. Toujours ce got immodr de la manipulation de l'opinion qui rabaisse l'esprit public et favorise l'accession aux pouvoirs des mdiocres. <br><br> 16/10/2008 <br><br> </div> <hr> <br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Le bon plaisir de leurs Majests est de ne pas extrader</b></big></font> </div> <div align="justify"> <br><br> L'extradition de condamns italiens rfugis en France pose un trs mauvais dbat. Tout d'abord, le fait qu'il s'agit de terroristes condamns ne devrait pas dvier le problme des conditions d'une extradition lgitime. Mais, le refus d'appliquer les clauses des traits d'extradition au bnfice d'anciens terroristes pose le problme de l'attitude de la France dans la dfense de l'Etat de droit et des valeurs qu'il protge. On notera que la plupart de ces bizarres rfugis ont t pourvu d'emplois publics et ont t intgrs de puissantes organisations de gauche, pas toujours d'une grande clart. <br><br> Pire encore, la critique du refus de l'extradition est rendue difficile par la dcision inqualifiable d'un ancien Prsident de la Rpublique qui a fait accorder, il y a plus de vingt ans, l'asile politique de tels condamns en fuite, au motif erronn qu'il s'agissait de combattants d'une lutte arme lgitime. Sous le rgne bienveillant de Nicolas Sarkozy, il y a de la "Marie-Antoinette" et du "Petit Trianon" dans l'air. Que Sa Majest Rpublicaine se garde des lendemains que son lointain prdecesseur connut. <br><br> Ainsi, la distinction entre une lutte arme, prtendue lgitime, et un terrorisme criminel est une catgorie de discours particulirement toxique. Il faut simplement constater aujourd'hui que, depuis le territoire de la France, un nombre incroyable d'organisations terroristes se rclament d'une lutte arme lgitime. Comme, semble-t'il, leurs actions se limitent de pitoyables glapissements, personne ne les combat et ils peuvent se renforcer impunment sous le rgime paternel et bienveillant de Leurs Majests Rpublicaines. <br><br> Demain, le rveil sera dur. <br><br> </div> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Le Nobel au Clzio, degr zro de la critique</b></big></font> </div> <div align="justify"> <br><br> Elizabeth Lvy (voir son <a href="http://www.causeur.fr/le-clezio-nobel-sans-frontieres,1113">billet</a>) n'a pas aim le mouvement de courbettes l'attribution du Nobel Le Clzio. Ici, on a beaucoup aim le billet de Madame Lvy. Elle est srement la plume la plus vigoureuse de la place de Paris ... et d'ailleurs. Elle nous change des critiques onctueuses et des avis stupides. <br><br> A quand une vraie critique de l'oeuvre de Le Clzio ? <br><br> <div align="justify"> 13/10/2008 <br><br> </div> <hr> <br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Benot XVI souhaite la batification de Pie XII</b></big></font> </div> <div align="justify"> <br><br> Suite une dclaration d'un rabbin invit au Synode d'Octobre 2008 condamnant le prtendu silence de Pie XII sur le massacre des juifs pendant la Seconde Guerre, le Pape a, dans une homlie, souhait la batification de Pie XII. <br><br> Le journal Le Monde publie les ractions de ses lecteurs ce souhait. La statistique primaire est la suivante : <br><br> PRO 10<br> ANTI 23<br> NUL 1 <br><br> L'anti-clricalisme, au moins dans les ragissants du lectorat du Monde, est donc largement majoritaire, puisque les 2/3 des ragissants ont commis des commentaires gravement attentatoires la libert religieuse. Il est noter que plusieurs de ces commentaires anti-religieux voquent l'appartenance de leur auteur au christianisme, catholique ou protestant. On note qu'aucun commentaire n'voque l'appartenance du ragissant la religion juive. <br><br> En comparant avec un prcdent sondage de ragissants (Voir notre <a href="http://chez.com/philippebrindet/081006a.html">article</a>), on remarque cependant que prs du tiers des ragissants sont des catholiques qui prennent la dfense de Benot XVI et de la mmoire de Pie XII. Ils n'avaient pas ragis la dclaration de Benot XVI de dbut du mme Synode et rapporte par le mme quotidien. <br><br> Pour touffer le catholicisme, il semble donc moins efficace d'agiter les mensonges au sujet de l'attitude de Pie XII l'gard des Juifs, qui produit encore des ractions de dfense catholique. Cependant, on notera que la mauvaise foi des soutiens de ces mensonges peut pousser les auteurs de ces perscutions anti-chrtiennes poursuivre leur oeuvre maudite. "<i>Calomniez, il en restera toujours quelque chose.</i>" <br><br> Enfin, on notera que le dialogue inter-religieux n'est pas demand par les autres parties. Ainsi un rabbin invit par le Pape peut faire l'affront au Pape d'affirmer les pires calomnies l'encontre d'un Prdecesseur du Pape qui fait l'loge de ses vertus hroques, et ceci en, plein coeur du Vatican. <br><br> </div> <div align="justify"> 10/10/2008 <br><br> </div> <hr> <br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>L'apologie de crimes</b></big></font> </div> <div align="justify"> <br><br> Au dbut de ce mois, un clbre prisonnier de longue peine, en libert conditionnelle, a accord un entretien une revue renomme dans la classe bourgeoise. La publication de la teneur de cet entretien a engag les pouvoirs publics dcider de supprimer le rgime de faveur dont le grand homme bnficiait. <br><br> La raison en aurait t que le prisonnier "<i>ne manifestait pas de repentir sur les crimes dont il purgeait la juste punition</i>". <br><br> Certains ont protest en arguant qu'un prisonnier libr "<i>a purg sa dette l'gard de la socit</i>". D'autres, et ce sont les plus nombreux, ont t scandalis par l'inhumanit de l'auteur des propos publis. <br><br> Pour mettre un terme dfinitif tout dbat pouvant mettre en cause son intgrit morale et celle de sa revue, l'ditorialiste de la revue a publi surs son blog un article qui distingue le terrorisme, qu'il condamne - les Farc -, de la lutte arme qu'il rvre - les Sans-culottes de la Rvolution franaise. Et bien entendu, les actes du grand homme de l'entretien ressortaient de la lutte arme. Quand le Sans-culottes Carrier de Nantes massacrait 5.000 prtres et religieux, ce n'tait pas du terrorisme. C'tait de la lutte arme. Permanence de la puret et de l'incorruptibilit de la pourriture ! <br><br> Il faut relire le "discours" de Chatov dans <b><i>Les Possds</i></b> de Dostoevsky. Tout y est dit et l'explication lamentable du plumitif des beaux quartiers n'en est qu'une misrable application. <br><br> </div> <div align="justify"> 09/10/2008 </div> <hr> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Le Nobel de mdecine</b></big></font> <br><br> </div> <div align="justify">Les Professeurs Montagn et Barr-Sinoussi reoivent le Prix Nobel pour leurs travaux sur la biochimie du virus HIV dont l'autre moiti est attribue l'Allemand Harald zur Hausen pour ses recherches sur l'origine virale du cancer du col de l'utrus. <br><br> Le problme de ces Nobel est que l'homme n'est pas mieux protg aujourd'hui des effets destructeurs tant du virus HIV que du virus de l'utrus. Par ailleurs, l'intervention du Pr Gallo dans la dcouverte du virus HIV est, selon les meilleures tudes, mal fonde au point de vue scientifique. Mais l'existence d'une rivalit rend l'attribution du Prix "discutable", mme si tout jury est bien libre de ses opinions. <br><br> </div> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Le Nobel de Physique</b></big></font> <br><br> </div> <div align="justify">Trois japonais se partagent le Nobel de Physique. Cette anne, le Nobel de Physique rcompense des travaux autonomes, mais tous centrs sur la thorie cosmologique du Big-Bang et la modlisation sous forme de particules lmentaires, paires quarks-gluons, de l'apparition de la matire. On note que l'un des nobliss a acquis la nationalit amricaine.<br><br> <br> 07/10/2008 </div> <hr> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Catholicisme et lections amricaines Stanton</b></big></font><br><br> </div> <div align="justify"> Le New York Times du 5 octobre 2008, informe ses lecteurs que l'vque de Scranton (Pennsylvanie), Mgr Joseph Martino, a ordonn ses prtres de lire un message dans lequel il enjoint aux catholiques de ne pas voter pour des candidats qui soutiendraient de quelque faon que ce soit l'avortement. <br><br> L'annonce a entrane une raction immdiate des progressistes. Une religieuse, enseignante l'Universit Marywood, Margaret P. Gannon, diffuse par voie de publicit dans la presse locale une ptition ordonnant aux catholiques de voter Obama en prcisant : "<i>Ici Scranton, les attitudes racistes nous empchent souvent de considrer l'ensemble de nos amis citoyens ou candidats des offices publics comme des enfants de Dieu.</i>" <br><br> Il y a l plusieurs problmes. <br><br> Le premier problme est que, si les non-baptiss partagent avec les enfants de Dieu leur nature de cratures de Dieu <u>les enfants de Dieu sont les seuls baptiss de l'Eglise catholique romaine</u>. L'vque de Scranton a justement rappel que les enfants de Dieu ne le sont que pour autant qu'ils adhrent l'enseignement de l'Eglise. <br><br> Le second problme est que les opinions qui s'lvent contre un enseignement de l'Eglise depuis l'intrieur de l'Eglise ne devraient pas opposer de manire spcieuse deux enseignements de l'Eglise. Le fait que le racisme soit condamn ne s'oppose pas au fait que l'avortement soit condamn. C'est tout simple, mais cette tactique d'opposer deux enseignements orthodoxes pose problme dans le dbat entre les orthodoxes et les progressistes. <br><br> Le troisime problme est que le mouvement progressiste interne l'Eglise ne se dveloppe pas d'abord avec l'instigation d'un mouvement anti-clrical, mais par le dvoiement de responsables de l'Eglise qui restent soutenus par la hirarchie orthodoxe. Le cas de cette religieuse "enseignante" d'universit catholique sous responsabilit d'une congrgation catholique pose vraiment problme. </div> <br><br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Guerre d'Afghanistan et Royaume-Uni</b></big></font> <br><br> </div> <div align="justify"> Selon le Times of London, la guerre d'Afgahanistan ne peut pas tre gagne. La raison en est simple. Une guerre ne se gagne pas par la destruction totale de l'adversaire. Elle se gagne lorsque les pertes de l'adversaire le contraignent la table de ngociations. Et selon le Brigadier Mark Carleton-Smith, qui commandait plusieurs units en Afghanistan les Talibans n'ont aucune raison de s'assoir une table de ngociations. <br><br> Le gnral britannique remarque que les troupes de l'OTAN alors qu'elles sont des forces trangres d'occupation, ont plus perdre que les Talibans, qui sont des troupes de rsistance. Pour gagner, il faudrait inverser les termes de l'estimation de la situation militaire. <br><br> Ce que l'on aperoit de l'affaire de l'embuscade dans laquelle les troupes franaises ont t dfaites, c'est que les Occidentaux ragissent ces pertes comme des vaincus, alors que ceux qui devaient tre vaincus par les forces suprieures de l'OTAN se comportent comme des vainqueurs. C'est quand mme bizarre. </div> <br><br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Alexandre Adler, le PS et le social fascisme</b></big></font> <br><br> <div align="justify"> Dans le Figaro, le politologue Alexandre Adler publie une chronique faisant planer l'ombre du social fascisme sur le PS dsarm par son tat actuel. <br><br> On peut partager le point de vue d'Adler sur le risque que court l'ensemble de la socit au surgissement d'un mouvement fasciste. On se rappelera qu'il n'existe pas de mouvement fasciste qui ne soit pas socialiste. Adler le sait parfaitement qui voque Musil et l'Allemagne de 1928. <br><br> C'est trs bien de citer les bons auteurs et les expriences terrifiantes du pass. Mais, la comparaison d'Adler entre deux assassins tombe plat, parce que la remarque de Musil concernant le premier assassin est elle-mme erronne et inefficace. Quand au second, il n'a pas grand chose voir avec le PS, mme si Adler peut identifier des liens entre cet assassin et sa mouvance et certains hirarques du PS. <br><br> Le risque du fascisme n'est pas ridicule actuellement, mme s'il parat forc. Il existe en Europe une convergence entre la mise en cause de la politique en gnral et la solution des problmes sociaux par des mesures policires. Trs souvent, quand un problme social quelconque se pose, l'opinion publique rclame une loi pour le rsoudre. Cette loi comporte des artices pnaux. Et ncessairement, l'article pnal rclame l'emploi de la force publique. Au del d'un certain seuil, le recours la loi est donc ncessairement instauration d'un rgime policier, condition suffisante pour l'instauration d'un rgime fasciste, la condition ncessaire tant le rejet populiste de la politique. <br><br> Nous n'en sommes en effet, cher Alexandre Adler, pas loin. </div> <br> 05/10/2008 <hr> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Crise financire ou erreur majeure de politique conomique ?</b></big></font><br> <br> <div align="justify"> Un professeur d'conomie de Franche-Comt soulignait ce matin sur les ondes que le montant du plan Paulson, prtendument pour "sauver" les banques et les banquiers, ne reprsentait que le tiers du budget annuel de la Scurit Sociale de la France. Rappelons que le nombre d'quipements de radiologie par IRM rapport au nombre d'habitants est trois fois plus faible en France qu'en Belgique ou en Allemagne. <br><br> La vritable question n'est pas de se demander comment ceux qui savent faire de l'argent avec de l'argent ont pu perdre "notre" argent. Ne serait-elle pas plutt de se demander si, enfin, les dcideurs politiques et les dcideurs conomiques vont enfin se dcider laisser dcider les seuls susceptibles de dcider pour le bien commun, je veux nommer les producteurs de biens rels. <br><br> Depuis les annes 80, ce sont ceux qui ne produisent rien, mais qui devaient aider cette production, commerants puis financiers, qui ont pris les dcisions conomiques. Ce sont ceux qui ne comprennent rien rien, les hommes politiques, qui ont dcid dans les annes 80 que les Occidentaux taient devenus "<i>bien trop instruits</i>" pour produire, qu'il fallait "<i>abandonner</i>" cette activit "<i>dgradante</i>" au Tiers-Monde, enfin, qu'il tait bien prfrable de se tourner vers "<i>les services</i>". Que n'a t'on entendu comme sornettes depuis trente ans! <br><br> Rsultat, les usines ont ferm. Puis, les centres de recherche qui allaient avec les usines, ont t dlocaliss. Puis les services qui allaient avec les usines et les centres de recherche se sont leur tour dlocaliss. <br><br> Aujourd'hui, la consommation, qui nous restait, se dgrade et le crdit se meurt. C'est tout. </div> <br> 02/10/2008 <hr> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Crise financire</b></big></font><br> <br> <div align="justify"> Le systme financier avait jou les tentateurs en offrant des crdits aux individus incapables de rembourser. La revente des titres de crances douteuses par les organismes de crdit tait-elle un aveu d'impuissance ou le systme financier poursuivait-il encore son mouvement qui consiste appauvrir le public ? <br><br> Aujourd'hui, le systme financier semble avoir perdu confiance dans sa stratgie perverse. Il avoue enfin que "<i>la dette est morte, les mauvais prteurs l'ont tue</i>". Rien de plus dangereux. Votre argent, notre argent, qui les intressait tant au dbut des annes 70, le systme financier n'a pas su quoi en faire. <br><br> La vraie question est de savoir o se trouve-t'il, cet argent, notre bel argent ? A Duba et Moscou, Pkin et New-Delhi ? La France a perdu charbon et ptrole. Elle conserve encore le nuclaire et l'Europe, l'agriculture et Carla Bruni. L'hiver approche, et la bise peut venir ... <br><br> </div> <br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b><i>Entre les murs</i> du systme carcral de l'Education Nationale</b></big></font><br> <br> <div align="justify"> Jamais le titre d'un film n'aura mieux dcrit le point de vue que les acteurs engags du systme ducatif franais se font de leur institution : une prison "<i>Entre les murs</i>" de laquelle nul ne doit chapper l'emprise d'une idologie dbile et utopique. L'idologie mise en scne est celle de l'<i>Emile</i>, celle de l'illumination laciste jaursienne, celle du pdagogisme dconstructeur moderne. <br><br> </div> <br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>La piraterie somalienne</b></big></font><br> <br> <div align="justify"> Selon certaines informations, les "affreux" pirates qui cument le dtroit d'Oman, enlevant de modestes convoyeurs de voiliers de luxe et autres embarcations sous pavillon de complaisance livrant des chars d'assaut aux dshrits, pourraient bien se rvler tre d'anciens pcheurs excds de la concurrence sauvage des navires-usine des pcheries, occidentales ou non. Ils ont donc commenc par faire la course aux thoniers qui croisaient prs de leurs zones de pche. Mais bien vite, ces braves gens se seraient aperus que de braquer un AK47 faisait le mme effet sur un Paimpolais ahuri son relev de quart au prtexte qu'"<i>il pche pas chez lui</i>" que sur un somnolent capitaine ukrainien. La diffrence, c'est que le Paimpolais n'a que ses filets, tandis que l'Ukrainien dispose d'une cargaison lucrative. Plutt que de dfendre leur bifteck de thon, les somaliens auraient prfr dtrousser les voiliers de riches et les cargos des puissants. <br><br> Le pirate somalien ne pchera donc plus. Lui sera-t'il beaucoup pardonn ? Rien n'est moins sr. <br><br> </div> <br> 30/09/2008 <hr> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Benot XVI et l'envoi en mission </b></big></font><br> <br> <div align="justify"> Lors de l'adoration eucharistique Lourdes, Benot XVI a prononc cette parole forte : <br><i> "Restez en silence, puis parlez et dites au monde : nous ne pouvons plus taire ce que nous savons."</i> <br><br> Avec le Concile Vatican II, notamment dans sa Constitution <i>'Gaudium et Spes'</i> [1], aprs l'enseignement de Jean-Paul II, notamment dans <i>'Redemptor Missio'</i>[2], Benot XVI donne le critre essentiel de la mission chrtienne. Il ne s'agit en aucun cas d'un proslytisme humain qui viserait agrger l'Eglise catholique autant d'hommes qu'il serait humainement possible d'agrger. Il ne s'agit pas d'endoctriner des gens qui ne pensent pas comme nous. <br><br> La mission que lance Benot XVI la suite des grandes impulsions du Concile et de Jean-Paul II comporte deux mouvements : <b>Rester en silence</b>, puis seulement aprs ce silence, <b>parler au monde</b>. Et le silence n'est pas le moyen d'une vacuation. Et la parole n'est pas le moyen d'un verbiage. <br><br> Le silence est celui de l'Adoration du Seigneur Dieu qui emplit le chrtien de la connaissance des merveilles de Dieu. <br><br> La parole qui s'en suit est radicalement le tmoignage de ce que le chrtien adorateur de Dieu a vu dans sa connaissance personnelle. <br><br> </div> <b>Notes</b> <br><br> [1] "17. ... A chacun des disciples du Christ incombe, pour sa part, la charge de jeter la semence de la foi (21)." (<i>Lumen Gentium</i>) <br><br> [2] "2. ... Et surtout, une conscience nouvelle s'affirme, savoir que la mission concerne tous les chrtiens, tous les diocses et toutes les paroisses, toutes les institutions et toutes les associations ecclsiales." (<i>Redemptor Missio</i>) <br> 17/09/2008 <hr> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>La visite du Pape Paris </b></big></font><br> <br> <div align="justify"> Eviter les superlatifs. On remarquera deux choses. Tout d'abord, les mdias adoptent une attitude duplice. D'un ct, ils exploitent l'vnement en se rfugiant derrire le sensationalisme et d'un autre, ils attisent les exasprations des anti-clricaux. Ensuite, Benot XVI se trouve confront au double problme de la scularisation des anciens catholiques et de la victoire de l'islam en Europe. <br><br> Le christianisme de Benot XVI se tourne vers tous les hommes qu'il veut attirer dans l'Eglise et vers les catholiques qui se convertissent. Parce que les autres, il n'y a plus grand chose faire. <br><br> Le grand problme de l'Eglise rside probablement dans le clerg franais. En effet, beaucoup de ses membres sont individuellement parfaitement respectables. Mais ds qu'ils se trouvent agglomrs plus de un individu, le cauchemar commence. Et comme il semble leur tre impossible de prendre une initiative personnelle, les choses ne vont pas bien. Non vraiment, elles ne vont pas bien. <br><br> </div> 12/09/2008 <hr> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>La tentation du contrle </b></big></font><br> <br> <div align="justify">Le fichage des personnes pose aux personnes une question essentielle : quelle influence peut avoir sur mon existence le fait que mes caractristiques personnelles soient consultables par des agents de la puissance qui gre ce fichier ? <br><br> Deux attitudes sont assez gnrales. La plus rpandue est celle des braves gens qui considrent qu'ils n'ont rien cacher. Pour eux, l'Etat peut bien faire ce qu'il veut. L'ide que l'Etat est tout puissant leur permet d'accepter l'ide que toute information les concernant est lgitimement disponible l'Etat. <br><br> Puis, il y a ceux, mme s'ils pensent ne rien avoir cacher, pour qui le fait de "tout" savoir sur eux confre l'Etat et ses agents un pouvoir inadmissible. En fait, la puissance moderne de ces fichiers n'est pas tant que des donnes soient enregistres. Le grand danger est que des donnes qui autrefois ne pouvaient tre accessibles qu'avec des grands efforts et trs tardivement sont maintenant immdiatement disponibles et leur traitement peut tre accessible immdiatement la force publique. <br><br> Une chose est sre. Il ne faut pas croire que l'immense masse de donnes de surveillance des citoyens pourrait constituer une protection. <br><br> </div> 10/09/2008 <hr> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>Gorgie : Kant et les think tanks amricains</b></big></font> <br><br> <div align="justify"> Dans un article dat du 1 eptembre2008, un quotidien franais glosant perdre haleine sur leconflit frontalier gorgien crit le texte suivant :<br> "Joint le 8 aot, le stratge amricain Bruce Jackson, prsident d'une ONG qui a oeuvr pour l'intgration euro-atlantique de Tbilissi se dit constern. C'est un dsastre. La politique mene par l'Occident depuis dix-sept ans dans l'espace post-sovitique est rduite nant. La Russie a tendu un pige Saakachvili et ce dernier a saut dedans. Nous avions pourtant pass notre temps lui dire de se tenir loin de l'Osstie, confie-t-il." <br><br> Or, Mr Bruce Jackson est un agitateur, de nationalit amricaine, membre du think tank Council for Foreign Relations CFR, qui a fond ou particip la fondation d'au moins trois organisations destines manipuler les dmocraties europennes depuis la chute de l'Union sovitique. Il s'agit des organisations suivantes, toutes bases dans les rpubliques baltes : "U.S. Committee on NATO", "Project for the New American Century" et "Project on Transitional Democracies" qui succde en 2003 au "U.S. Committee on NATO". Actuellement, notre connaissance des activits de Mr Jackson est la suivante : <br><br> <tt>Council for Foreign Relations & Bruce Jackson</tt><br> <tt> |</tt><br> <tt> v</tt><br> <tt> "U.S. Committee on NATO" &amp; Bruce Jackson</tt><br> <tt> | |</tt><br> <tt> | v</tt><br> <tt> | "Project for the New American Century" </tt><br> <tt> |</tt><br> <tt> v</tt><br> <tt> "Project on Transitional Democracies"</tt> <br><br> Il est aussi membre du "McCain for President 2008", comme il avait t membre des organisations quivalentes pour les lections prcdentes du Prsident Bush. <br><br> En dmocratie, la politique devrait tre essentiellement le travail des lus du peuple. Tel n'est pas l'opinion de gens comme Mr. Bruce Jackson. Son point de vue consiste affirmer qu' ct des lus du peuple, il doit exister une frange claire d'intellectuels, comme lui, qui prpare les citoyens bien penser de faon ce qu'ils votent bien. Cette classe d'intellectuels tait dj oprante en 1784, du temps que Kant crivait son opuscule "<i><b>Qu'est-ce que les Lumires ?</b></i>", pendant qu' Paris, les dmocrates prparaient guillotine et cachots. Kant n'crivait-il pas alors :<br> <blockquote>"<i>Aussi sont-ils peu nombreux, ceux qui sont arrivs par leur propre travail de leur esprit s arracher (l'ge de) la minorit et pouvoir marcher d un pas assur.</i>"<br> </blockquote> A cette poque M. Jackson n'tait pas n. Mais Paris, se trouvaient dj Benjamin Franklin, Thomas Paine, Gouverneur Morris et combien d'autres prcurseurs de 1789. <br><br> Pourquoi le journaliste franais qualifie-t'il Mr Jackson de "stratge" ? Nous l'ignorons. Mais ce journaliste ne souhaitait pas informer ses lecteurs des organisations auxquelles son "stratge" appartient. On pense ici que le public devait l'apprendre. <br><br> 01/09/2008 </div> <hr> <font color="#ff6600"><big><b>Le mois de Juillet en Gorgie a t trs douteux</b></big></font> <br><br> <div align="justify"> Mme Rice visite les opposants de Saakachvili en Juillet 2008. <br><br>Selon l'AFP, le chef de la diplomatie amricaine, Rice, tait Tbilissi le jeudi 10 juillet 2008. La chose tonnante c'est que sa visite tait pour six opposants au rgime de Saakachvili. Selon l'AFP qui a une correspondante sur place, elle leur a dclar : <br><br>"<i>La dmocratie est absolument ncessaire, non parce que les tres humains sont parfaits, mais parce que les tres humains sont imparfaits. Nous appuyons la Gorgie dans sa qute de devenir une dmocratie plus forte.</i>" <br><br>Selon l'agence RIA Novosti(<a href="http://fr.rian.ru/world/20080710/113684112.html">o</a>), lors d'une Confrence de Presse, Mme Rice a dclar :<br> <br> "<i>Les Etats-Unis approuvent la volont de la Gorgie d'intgrer l'OTAN et d'obtenir le Plan d'action pour l'adhsion (MAP)</i>". L'obtention du MAP (Membership Action Program) ne garantit pas une adhsion automatique l'Alliance. Mme Rice a soulign Saakachvili que l'Ukraine et la Bulgarie n'avaient pas encore obtenu le MAP. <br><br> Selon l'ambassade de France en Gorgie, Saakachvili a fait arrter l'un des deux dirigeants du Parti Travailliste d'opposition le 29 juillet 2008. Par ailleurs, d'aprs cette ambassade, le plan de paix de Mme Rice n'aurait pas l'appui du Secrtaire de l'ONU, Ban-Ki Moon. <br><br> Il apparat donc qu'en Juillet 2008, l'administration Bush tait extrmement circonspecte sur l'avenir de Saakachvili. <br><br>17/08/2008 </div> <hr> <div align="left"><big><font color="#ff6600"><b>L'OSCE est Tbilissi depuis 1997</b></font></big> <br><br> <div align="justify"> L'OSCE a install Tbilissi une Mission Permanente, dirige depuis 2007 par une Finlandaise (http://www.osce.org/georgia/). Cette Mission Permanente dispose d'un hotel particulier et de prs de 150 membres, fonctionnant sur un budget annuel qui s'levait en 2007 prs de 10 millions d'Euros. Les travaux de la Mission Permanente portent sur l'anti-terrorisme, l'anti-trafic, l'entranement de la police des frontires gorgiennes, la rsolution de conflits, la dmocatisation et l'organisation d'lections, l'conomie et l'environnement, la libert de la presse, les droits de l'homme, la destruction des stocks de munitions, l'assistance la police gorgienne et le renforcement de l'tat de droit. <br><br>La Mission Permanente publiait (<a href="http://www.osce.org/publications/mg/2008/05/31276_1144_en.pdf">o</a>) le 28 mai 2008 une brochure sur les rsultats des aspects conomiques de son activit. "<i>Pendant les runions avec les officiels de l'OSCE, les bnficiaires des projets ont soulign combien ils apprciaient non seulement l'assistance pratique, mais aussi que la communaut internationale ait pris un intrt direct dans l'amlioration de leurs conditions de vie</i>". <br><br>Et en plus les pauvres sont reconnaissants des bienfaits de leurs seigneurs !... <br><br> 17 aot 2008 </div> <hr> <div align="left"><big><font color="#ff6600"><b>Compassion n'efface pas le devoir de raison</b></font></big> <br><br> <div align="justify"> Un nouveau patient vient de se suicider. Il a crit une lettre au Prsident de la Rpublique, lettre que des groupes de pression ont fait publier dans la presse. Cette lettre est destine culpabiliser les dfenseurs de la prohibition du suicide, dont le Prsident de la Rpublique. <br><br> La thse dfendue par Romero et son association de promotion de l'euthanasie est que tout malade atteint d'une affection susceptible de porter atteinte sa dignit humaine a le droit de se faire euthanasier par l'quipe mdicale qui a constat l'affection dont il souffre. <br><br>La position du Prsident de la Rpublique, commune aux dfenseurs de la prohibition du suicide, est qu'il n'existe pas de situation dans laquelle il serait permis de mettre fin, de manire mdicale ou non, une vie humaine. <br><br>La rplique du malheureux suicid est d'une brutalit inoue :<br>"<i>Le problme est que vous, Monsieur Nicolas Sarkozy, vous ne voulez pas en entendre parler (de l'euthanasie). Moi, R... S..., je vous demande de laisser de ct votre avis personnel et d'arrter d'tre sourd.</i>" <br><br>Romero et son association, par la voix de R... S... , se livrent une manipulation de l'opinion parce que la position de Sarkozy n'est pas l'effet d'un avis personnel. Il s'agit de la mise en oeuvre d'une <u>rgle morale essentielle</u> la civilisation. Au contraire, Romero et son association sont sourds en refusant d'entendre les raisons de la prohibition du suicide et de sa forme monstrueuse, l'euthanasie mdicalement assiste.<br><br> 14/08/2008 </div> <hr> <div align="left"><big><font color="#ff6600"><b>Le conflit gorgien</b></font></big> <br> <br><div align="justify"> La Gorgie a profit que l'attention du monde tait braque sur Pkin, le jour mme de la crmonie d'ouverture des Jeux Olympiques, le 8 aot 2008, pour mener une opration militaire en pntrant sur le territoire souverain de l'Osstie du Sud. <br><br>La Russie a rpliqu en lanant sa 58 Arme Blinde contre la Gorgie. <br><br>La disproportion des forces entre la Gorgie et la Russie est norme au dtriment de la partie qui a initi le conflit. Pourquoi la Gorgie de Monsieur Saakhachvili a t'elle pris cette initiative pour le moins dangereuse pour elle ? <br><br>La rponse pourrait tre indique par une photo de presse prise et publie le 11 aot 2008 Gori, ville natale de Staline dans laquelle s'tait rendu le ministre Kouchner, envoy de la Rpublique franaise. Il aurait, ce jour-l, manqu de peu d'tre captur avec le Prsident Saakhachvili par les lments avancs de l'arme russe. C'est ce que les Gorgiens ont fait savoir. <br> <br>Mme si cette avance des russes sur Gori a t ultrieurement dmentie par les services spciaux amricains, il est clair que les Gorgiens en emmenant le "<i>french doctor</i>" Gori, sur l'axe d'offensive russe, jouaient la prise de Kouchner par les Russes pour lier le sort de la Gorgie celui de l'Union Europenne. Comme de plus, aux cts de Kouchner se trouvait aussi le ministre finlandais Aleksander Stubb, Prsident en exercice de ... l'OSCE. L'ide de ces braves gens est de faire entrer la Gorgie dans le groupe americanoltre OTAN - OSCE. Dans un article publi 11 heures 02, le quotidien franais de la pense unique crit froidement ce qu'a dclar ... :<br><i>" ...M. Saakachvili. "La Gorgie est le champ de bataille pour les valeurs de l'Occident", assure ce partisan du camp occidental, qui a affich dans son bureau son diplme de Columbia University et plac un drapeau de l'Union europenne ct de celui de la Gorgie. "C'est une croisade pour l'humanit,..."</i> <br> <br>L'aventure gorgienne pourrait tre un montage de ce groupe pour obliger les russes commettre l'irrparable : rendre oblige l'accession de la Gorgie l'UE-OSCE-OTAN. Mais il n'est pas sr que les amricains soient aussi enthousiastes, cher Docteur. <br><br> 12/08/2008 </div> <hr> <div align="left"> <big><font color="#ff6600"><b>"<i>The Times</i>" commence diffuser des calomnies sur Soljenitsine</b></font></big> <br><br><div align="justify"> Dans son dition du 9 aot, "<i><b>The Times</b></i>" de Londres commence diffuser des articles dnigrant la mmoire du grand crivain russe, Alexandre Soljenitsine. Il s'agit pour la presse dmocrate de faire payer Soljenitsine sa condamnation systmatique des idologies des Lumires. <br> <br>"<i>Calomniez, il en restera toujours quelque chose</i>", a crit un des idologues les plus connus des Lumires franaises du XVIII&deg; sicle. Cet auteur de thtre s'y connaissait. "<i><b>The Times</b></i>" aussi. </div> <br><br><div align="left"><big><font color="#ff6600"><b>Le financement communal de la construction d'une mosque</b></font></big> <br><br><div align="justify"> La Cour d'Appel Administratif de Versailles a finalement valid la dcision d'une municipalit, aujourd'hui aux mains des cologistes, de concder un terrain pour un loyer symbolique une organisation islamique. Cette dcision date de 2003 avait t attaque en justice comme une subvention dguise contournant la loi de sparation de l'Eglise et de l'Etat de 1905. <br><br>La dcision municipale valide, datant de 2003, provenait d'une municipalit maire apparent communiste et dans laquelle le PCF tait fortement implant. Les partis de gauche ont toujours eu une forte sympathie pour les organisations islamiques. <br><br>On note dans ses attendus que la Cour d'Appel considre que la dcision de la municipalit communiste tait "en vue de l'accomplissement pour le compte de la collectivit, d'une mission de service public". <br><br>En effet, la mosque en droit musulman ne se compare pas une glise ou un temple. Elle constitue beaucoup plus une mairie rserve aux musulmans. Si on traduisait le mot de 'mosque', il faudrait plutt indiquer 'mairie islamique'. <br> <br>La Cour d'Appel de Versailles montre donc que la dcision conteste de la municipalit respecte bien la loi en ouvrant, ct de la mairie rpublicaine, une mairie islamique. On est fch que certains aient cru pouvoir constester une dcision aussi sage. <br><br> </div> <div align="left"><big><font color="#ff6600"><b> L'invasion gorgienne en Osstie du Sud</b></font></big> <br><br> <div align="justify"> La Gorgie profitant de la date d'ouverture des Jeux Olympiques Pkin, et comptant ainsi modrer les ractions des Etats europens, a lanc une invasion militaire de l'Osstie du Sud, enclave dans son territoire qui rclame son rattachement la Russie. En rponse, la Russie a lanc sa 58&deg; Arme pour reprendre la capitale de l'Osstie du Sud. <br><br>On note trois faits remarquables. Selon "<i><b>The Times</b></i>" de Londres, il y aurait 100 conseillers militaires amricains en Gorgie. Selon le "<i><b>New York Times</b></i>", le Secrtaire d'Etat amricain, Madame Rice, a exig le retrait des troupes russes. Enfin, le prsident en exercice de l'OSCE, un ministre finlandais qui a fait ses tudes dans une institution amricaine, tait la semaine dernire en visite officielle en Gorgie. <br><br> 09/08/2008 </div> <hr> <div align="left"> <font color="#ff6600"><b><big>Soljenitsine les hrisse</big></b></font> <br><br><div align="justify"> <i>"L o&ugrave; ils (les observateurs) attendaient un intellectuel engag pour la libert et la dmocratie telles qu elles taient conues depuis le sicle des Lumires, ils dcouvrirent progressivement un partisan (Soljenitsine) d une forme de national-tatisme mtin d une religion orthodoxe apprhende sous un angle archaque. Cette position fut clairement dvoile dans le Discours de Harvard du 8 juin 1978. (...)" </i> <br><br>Voil avou sur un blog d'un <i>"artiste, crivain, consultant en intelligence ..."</i> ce qui hrisse les intellos franais. <br><br><u>IL</u> crit bien, mais c'est un ... . Et l, personne n'ose dire encore ce qui vient leur esprit gar. <br> <br>En effet, Soljenitsine crit bien. Il dnonce les horreurs accomplies sous le rgne effroyable des Lumires. Parce que, malgr le matraquage honteux des partisans des Lumires, Marx, Lnine, Staline, Trotsky, Mao et Pol Pot sont des affids des Lumires ! Et leur rgne effroyable, Soljenitsine le dnonce pour l'ternit parce qu'il est un crivain dont les oeuvres restent pour toujours crites, quelque soit les mesures de police que prennent les "intellos franais", perptuels laquais des matres des Lumires. <br> <br>Soljenitsine crit une oeuvre relle et il est impossible de parler d'une oeuvre de fiction. L'<i>Archipel du Goulag</i>" n'est pas "<i>1984</i>" ou "<i>Le Meilleur des Mondes</i>". <br> <br>Soljenitsine peint des hommes rels dans un monde rel, qui existe comme Dieu existe. Cette ralit reste cache pour ceux qui ont choisi les tnbreuses Lumires de l'oppression et de la dictature. La preuve ? Ce monde, nous l'avons tous rencontr. C'est chez nous. Et douillettement rencogns dans nos clapiers, nous entendons au petit matin s'branler les convois de zeks qui partent pour l'<b>Archipel</b>. Et Soljenitsine hurle le soir la liste des noms des emports du convoi du matin pour que nous ne puissions pas dire que nous n'avons rien entendu. C'est qui les hrisse ! <br><br> 08/08/2008 </div> <hr> <div align="left"> <big><font color="#ff6600"><b>La Bourse de Paris</b></font></big> <br><br><div align="justify"> A Paris, l'indice CAC40 a t en baisse continue du 21 mai 2008 au 16 juillet 2008. Dans cette plus longue priode de baisse depuis des annes, le CAC40 est pass de 5100 points 4050 points. <br> <br>On note que depuis le 23 avril, la livre sterling s'est stabilise sur un cours maximal de 0,79 LS pour un Euro dont elle ne se dpartit pas. Fin aout 2007 l'euro tait 0,67 LS. <br> <br>Le dollar US a suivi strictement la mme courbe depuis 1999. Il est stabilis autour de 1,57 plus ou moins deux centimes depuis le 23 avril 2008. <br> <br>On remarque que les valeurs bancaires subissent sur la place de Paris une baisse constante depuis cette mme date du 23 avril 2008. <br> <br> 06/08/2008 </div> <hr> <div align="left"> <big><font color="#ff6600"><b>Association religieuse et perscutions laques</b></font></big> <br> <br><div align="justify"> La presse d'aujourd'hui se fait l'cho de la perscution incessante subie par une association religieuse catholique romaine. Elle est perscute cause de la seule puissance de son nom par les tenants anti-catholiques de cette lacit la franaise que personne ne nous envie. Un vque a eu le vritable courage de nommer un prtre, membre de cette association, comme cur de paroisse. <br> <br>Dieu soit lou la fois pour la perscution et pour le courage de son vque. <br> <br>Et arrtons de croire que nous vivons sous le rgne d'un Etat libral dans le meilleur des mondes. Il faut dnoncer ce monde-l. <br><br> 05/08/2008 </div> <hr> <div align="left"><b><big>In Memoriam Alexandre Soljenitsine</big></b> <br><br> <div align="justify">Nous apprenons le dcs dans la nuit Moscou 89 ans du grand crivain russe. La mmoire de son oeuvre et sa lecture s'imposent comme des devoirs. Leur interprtation devrait aussi tre pousse au plus haut point pour le plus grand nombre. <br><br> Aujourd'hui, la grande question qu'il faut poser et reposer est celle de savoir pourquoi l'humanit qui sait que la solution une paix perptuelle se trouve seulement dans le christianisme, mais pratiqu en vrit et non pas en droit seulement, se prcipite dans sa ngation et sa perscution. <br><br> 04/08/2008 </div> <hr> <font color="#ff6600"><big><b>Soutenir les travaux du Professeur Gouguenheim</font></big></b> <br><br><div align="justify"> Dans <i>Aristote au Mont Saint-Michel</i>, Gouguenheim remet en cause l'oukaze de l'Universit anti-chrtienne selon lequel il est "obligatoire de penser que le monde occidental est tributaire de l'Islam". Or, la recherche libre tablit que, contrairement aux erreurs propages par une association htroclite de spcialistes douteux, la science grecque n'a eu aucun besoin d'intermdiaire pour infuser la culture dans sa propre zone.<br> <br>La raction de la camora mafieuse laquelle quelques rares esprits libres, comme Gouguenheim, chappent, est d'une violence et d'une mauvaise foi ingalables. Sans mnager au livre de Gouguenheim les perfidies universitaires avec lesquelles cette association mafieuse se maintient au pouvoir, les ennemis de Gouguenheim dmasquent leurs commanditaires en l'accusant d'islamophobie.<br><br>La gloire est pour Gouguenheim et la honte sur ses puissants dtracteurs. <br><br> 03/07/2008 </div> <hr> <div align="left"><b><big><font color="#cc0000">Fte votive de Saint Thomas le Didyme</font></big></b> <br><br><div align="justify">Nous ftons aujourd'hui la mmoire de Saint Thomas l'aptre qui doutait de la Rsurrection de Notre Seigneur Jsus. Convaincu de la Rsurrection de Jsus, il comprend, comme Saint Pierre, Sa Divinit.<br> <br>Saint Thomas symbolise aujourd'hui la dernire chance des incrdules qui, comme lui, peuvent encore adhrer la Foi quand nous laissons Jsus placer l'vidence de Sa Divinit devant nous. Que ce soit par la Foi ou par la Raison, la chose vraie tient sa valeur de vrit de son vidence. L'aveuglement et l'ignorance vont ensemble. <br><br> 03/07/2008 </div> <hr> <font color="#ff6600"><b><big>Une organisation gauchiste dirige des instituts de recherche publique.</big></b></font> <br><br><div align="justify">Une organisation d'extrme gauche semble avoir la direction d'un groupe d'instituts de recherche publique. Cette organisation, qui ne sera pas nomme ici pour viter des ractions imprvisibles, a publi un document cr le 9 novembre 2005 dont le contenu est produit par douze institutions. Parmi ces douze institutions, huit d'entre elles appartiennent l'Etat franais, une autre appartient l'Administration Fdrale amricaine et trois autres sont des organisations prives, l'origine particulirement opaques.<br> <br> Le document tait encore disponible le 1er juillet 2008 sur un site Web de la filiale franaise de l'organisation gauchiste vise. Le document est prsent par deux fonctionnaires de l'Etat franais dont les noms se trouvent parmi les auteurs les plus prolifiques d'articles dans un domaine de la physique qui, depuis quelques annes, est utilis dans des manipulations d'opinion et des considrations gopolitiques qui conduiront la civilisation occidentale un nouveau stade de dcroissance.<br> <br> On ne peut que constater que, dans ce domaine scientifique, l'aveuglement idologique tient lieu depuis dix ans de mthode de preuve un tel point que, sous rserve que leur activit soit politiquement correcte, les instituts de l'Etat peuvent maintenant tre mis la disposition de lobbies d'extreme gauche sans aucune espce de contestation. <br><br> 02/07/2008 <br><br> </div> <hr> <font color="#ff6600"><big><b>Un Rchauffement Climatique politiquement incorrect</b></big></font><br> <br><div align="justify">Jean Jouzel, une des figures du mouvement politiquement correct autour de l'origine anthropique du rchauffement climatique, vient de cosigner un article qui dcrit un rchauffement climatique la fin de la dernire priode glaciaire. Ce rchauffement aurait t extrmement rapide. Il aurait t provoqu par une brusque perturbation des circulations atmosphriques.<br> <br> L'information, rien qu'en France, est relaye par de trs nombreuses organisations. On peut citer les pages suivantes :<br><ul> <li>L'Anne Polaire &lt;<a href="http://www.annee-polaire.fr/ipev/actualites/scientifiques/publications/le_climat_a_bascule_de_facon_extremement_brutale_a_la_fin_de_la_derniere_periode_glaciaire">*</a>&gt;</li> <li>Le CEA &lt;<a href="http://www.cea.fr/le_cea/actualites/le_climat_a_bascule_de_facon_extremement_brutale">*</a>&gt;</li> <li>l'ENSTA &lt;<a href="loa.ensta.fr/publications/Seminaires-X/2007-05-25_JOUZEL/Publications_JJ_dec_06.doc">*</a>&gt;</li> <li>MSN &lt;<a href="news.fr.msn.com/environnement/article.aspx?cp-documentid=8678821">*</a>&gt;</li> <li>Le Figaro &lt;<a href="www.lefigaro.fr/sciences/2008/06/23/01008-20080623ARTFIG00362-intense-rechauffement-terrestre-il-y-a-ans.php">*</a>&gt;</li> <li>l'Institut Paul-Emile Victor &lt;<a href="http://gouvactu.adminet.fr/institut-paul-emile-victor_site0087.html">*</a>&gt;</li> </ul> <br><br> Le forage NGRIP tudi, selon les informations donnes par l'abrg de l'article de Jouzel et Dahl-Jensen, publi sur la page<a href="http://www.sciencemag.org/cgi/content/abstract/1157707">*</a>, permet d'estimer un rchauffement brutal de l'ordre de 2 4 degrs par an.<br> <br> Dj en 2002, (voir le Rapport d'activit de l'IPSL) l'tude d'un forage GRIP avait dmontr que, pour "<i>le climat pendant les priodes glaciaires : le climat de l Atlantique nord peut changer radicalement en quelques dcennies, quand le transport de chaleur par l Atlantique nord s interrompt.</i>"<br> <br> Il est donc dmontr que la cause anthropique n'est pas certaine dans l'actuel changement climatique puisque, lorsque l'homme n'avait qu'un dveloppement minime et aucune industrie, un rchauffement beaucoup plus important a t accompli. On se souvient que la "preuve" de la cause industrielle du rchauffement climatique viendrait de la corrlation entre la courbe de la temprature moyenne atmosphrique et de la concentration atmosphrique en gaz carbonique dont il est "dmontr", selon le GIEC que cette concentration est lie l'activit industrielle.<br> <br> Les chercheurs qui ont analys les donnes du forage NGRIP mettent en cause une variation brusque des vents. Il existe pour d'autres rchauffements d'autres causes comme les variations de l'activit solaire, l'activit magmatique de la Terre. Les changements climatiques de toutes amplitudes sont donc parfaitement interprtables sans l'activit industrielle dont, par ailleurs, on peut montrer qu'elle est encore des millions de fois moins puissantes que les causes naturelles.<big></big>Claude Allgre ne dit pas autre chose.<br> </div> <br> 01/07/2008 <hr> <font color="#ff6600"><b><big>Relations avec les lefebvristes</big></b></font> <br><br><div align="justify">Selon des informations parues dans la presse franaise du week-end, le Saint-Sige aurait propos certains vques lefebvristes un retour dans la communion catholique sans exiger la reconnaissance de la validit, ou de la lgitimit du Concile dit de Vatican II. La seule exigence vritable serait la reconnaissance de l'autorit du Pape et sa non contestation.<br> <br> D'aprs cette mme presse, certain vque lefebvriste aurait dclar qu'en aucune manire le concile de Vatican II ne serait accept. Un autre vque lefebvriste aurait refus de se livrer une quelconque dmarche auprs du Saint-Pre tant que les questions de fond n'auront pas t traites.<br> <br> La situation est donc particulirement prilleuse parce que, trs clairement, Benot XVI tient tout le moins les applications relles du Concile pour hautement criticables, position que ne partageait pas autant son prdecesseur Jean-Paul II. Cependant, la dernire encyclique de Jean-Paul II, "<i>Ecclesia de Eucharistia vivit</i>", est une longue mise en garde contre les drives qui ont suivi le Concile l'occasion de la rforme liturgique.<br> <br> Le problme de Benot XVI est donc que, cherchant la fois remdier aux abus, notamment liturgiques, et se rapprocher des chrtiens gars, au nom de l'unit qu'il est charg d'assurer, il se voit infliger une fin de non-recevoir par les seuls chrtiens qui expriment d'une certaine manire [1], une critique de ces abus liturgiques. En effet, habitus une silencieuse obissance la hirarchie ecclsiastique [2], les autres catholiques ont prfr dserter les glises qui mettaient en oeuvre une rforme liturgique corrompue plutt que de se faire liminer par les seuls acteurs de cette corruption, les prtres et leur suite, leurs vques.<br> <br> <u><i>Notes</i></u> <br> <br> [1] Depuis trs longtemps, les intgristes ne produisent plus la moindre critique du rite romain ordinaire, qu'ils appellent la messe de Paul VI avec des pithtes que nous ne rapporterons pas. Ils prfrent condamner l'ensemble du Concile et exiger de Rome une annulation de ce dernier et un retour l'tat ecclsiastique, la fois thologique et pastoral, antrieur Vatican II. Sont-ils conscients qu'une telle chose est impossible ? La rponse est non, parce que, persuads de la "justesse" de leur position, ils sont certains que Dieu dtruira l'Eglise de Vatican II pour restaurer l'Eglise traditionnelle de toujours. <br> <br> Cependant, de nombreux prtres associs au mouvement intgriste, ont compris la fois le caractre pathologique du mouvement d'une part et la possibilit pour eux de corriger les dviances de l'Eglise issues de Vatican II, d'autre part. Comme dans le mme temps, les prtres fidles au Concile qui n'ont pas connu l'immdiat aprs-Concile constatent les pouvantables destructions causes l'Eglise depuis cette poque, il devrait long terme se dgager une position d'quilibre.<br> <br> [2] Certaines personnes, au caractre affirm, s'tonneront de ce manque de vigueur des catholiques. Mais ce serait ignorer la spcificit du catholicisme produite par deux millnaires de domination de la classe ecclsiastique. Il n'y a que deux manires d'tre catholique : pasteur ou brebis. Les brebis coutent et obissent, les pasteurs parlent et commandent. C'est comme cel que tout fonctionne et surtout depuis que les "pasteurs" se sont mis en tte qu'ils taient une "dmocratie collgiale" et " l'coute" du monde.<br> <br> <font color="#ff6600"><b><big>Le schisme anglican</big></font></b><br> <br> Un vnement historique se produit avec la Confrence de Jrusalem dans laquelle les vques anglicans majoritairement africains et asiatiques, dclarent tratres l'Evangile les anglicans progressistes, principalement anglais et nord-amricains, qui veulent lgitimer l'homosexualit. Cette position intransigeante place l'archevque anglican Rowan Williams, chef de l'Eglise anglicane historique d'Angleterre, dans une situation dlicate. En effet, entran par une faction progressiste de son clerg, ce responsable qui a toujours tenu devoir de suivre ses troupes puisqu'il en tait le chef, avait t contraint de donner des gages aux anglicans et presbytriens [1] homosexuels. Plus largement, le Dr Williams a du se sentir contraint cette position favorable l'homosexualit de faon ne pas tre dpass par un certain nombres de dcisions qui sont en train de passer sous forme de Directives et de Rglements au niveau de l'Union Europenne sur la question notamment de la non-discrimination et de l'galit de traitement des homosexuels.<br> <br> Au point de vue politique, l'Eglise catholique pourrait parfaitement se trouver confronte au mme dilemne : se conformer par avance l'idologie du genre qu'infuse la dictature europiste ou se prparer de svres condamnations judiciaires et policires [2].<br> <br> Au point de vue thologique, l'Eglise catholique pourrait aussi se trouver confronte une opposition de plus en plus marque entre les tenants d'un progressisme radical, actuellement victorieux, et ceux qui, avec l'enseignement de Benot XVI, constatent que le Concile de Vatican II ne peut pas tre le prtexte aux perversions du christianisme auxquelles se livre la frange progressiste de l'Eglise catholique.<br> <br> <i><u><big>Notes </big></u></i><br> <br> [1]Dsignation nord-amricaine des anglicans. <br><br> [2] Certaines "bonnes mes" pourraient s'tonner du pessimisme de l'vocation de la Justice et de la Police. Ces "bonnes mes" devraient se souvenir qu'encore en 1908, vieux et malade, le cardinal Richard fut jet la porte de son vch de Paris qui avait t attribu par l'Etat anticlrical au ministre du ... Travail. Condamner un ecclsiastique quelconque pour un dlit de discrimination l'encontre d'un homosexuel ou l'expulser de son glise par la force publique ne pose absolument aucun problme insurmontable l'Etat cent ans aprs l'aventure du Cardinal Richard.<br> </div> <br> 30/06/2008 <hr> <div align = "left"> <font color="#ff6600"><b><big>Le Gilaid</big></b><br></font></div> <p align="justify"><br> L'Etat franais vient de rendre obligatoire l'quipement de tout vhicule d'un gilet de signalisation et d'un triangle de signalisation. Il rend obligatoire de plus le port de ce gilet et la pose du triangle de signalisation une distance rglementaire ds lors que le vhicule est immobilis sur la voie publique.<br><br> Le prix de vente moyen du gilet est de 8 Euros. Sur ce prix de vente moyen, la TVA est de l'ordre de 1,6 Euros. Il existe actuellement [1] plus de 6 millions de vhicules sur le parc franais. Le montant de la recette de TVA sera donc de l'ordre 9,6 millions d'Euros.<br><br> Comme on peut estimer 30 % le nombre de vhicules dont l'quipement sera contrevenant la nouvelle rglementation, et que le montant de l'amende est de 180 Euros, condition de mobiliser suffisamment de forces de police, cette mesure destine sauver des vies humaines rapportera tout de mme l'Etat le montant probable de 360 millions d'Euros avant la fin 2008. <br><br> L'Etat franais pouvait se payer une pub' avec un gourou de la mode fminine pour promouvoir son ... gilaid. Le brave homme a t'il demand 10 % des recettes de l'Etat ? Prs de 37 millions d'Euros ....<br><br> Mais, par dessus tout, cette mesure entre dans le cadre de la mission civilisatrice de la Rpublique par cette ducation citoyenne que le monde entier [2] nous envie : accoutumer le peuple l'obissance.<br><br> Bien entendu, tous les bons citoyens approuvent l'Etat paternel qui veille sur leur scurit par une mesure aussi ducative et destine renforcer les valeurs de la dmocratie.<br><br> [1] Source &lt;<a href="http://www.statistiques.equipement.gouv.fr/rubrique.php3?id_rubrique=207">ici</a>&gt;<br> [2] Il faut signaler que tout porte croire que cette mesure, dont nous crditons l'Etat franais, est en fait impose par l'immense sagesse de la Commission de Bruxelles<big><small>.</small> </big>Il existe d'ailleurs des Etats de l'UE dans lesquels d'autresdispositions sont obligatoires : extincteur ou trousse de premiers soins,par exemple.<br><br> 24/06/2008<br> </p> <hr> <p align="justify"><font color="#ff6600"><b><big>Dialogue islamo-chrtien au Vatican</big></b></font><br><br> Une commission runissant des dignitaires musulmans et des thologiens catholiques dirigs par le Cardinal Tauran sont parvenus 5 conclusions.<br> Musulmans et chrtiens partagent le devoir de :<br> - respect des droits et devoirs fondamentaux dans la dignit de chaque humain ;<br> - compassion l'gard des hommes ;<br> - tmoigner de la paix dans le monde ;<br> - promouvoir la fraternit et l'harmonie dans la famille humaine;<br> - respect de l'exigence de justice.<br><br> On est un peu bahi comme un badaud devant la devanture d'un magasin de luxe. Mais, il faut se rappeler la Confrence pour la Paix et la Justice monte Wroclav en 1947. On avait d parvenir peu prs aux mmes ... conclusions. <br><br> 22/06/2008 <br><br> </p> <hr> <p align="justify"> <font color="#ff6600"><b><big>Appel un renouveau liturgique</big></b></font> <br><br> Le Times de Londres publie (<a href="http://www.timesonline.co.uk/tol/comment/faith/article4159619.ece">voir</a>) une homlie du Cardinal Castrillon Hoyos qu'il a prononc le 14 juin 2008 la cathdrale de Westminster l'occasionde la fte de Saint Baile. Le Cardinal a conclu son homlieren rappelant le voeu du Saint-Sige, celui de Benot XVI et de toute la Curie pour qu'un renouveau liturgique replace la Messe comme participation active et vraie des fidles et du prtre l'unique Sacrifice de Jsus sur le Calvaire. Un renouveau liturgique devra avant tout passer par une conversion intrieure et une union au sacrifice de Jsus. <br><br> Pour notre bien et celui de tous dans l'Eglise. <br><br> </p> <p align="justify"> <b><font color="#ff6600"><big>Le mouvement europiste des constituants</big></font></b> <br><br> Etienne Chouard avait, il y a trois ans, agit beaucoup d'ides autour du NON la Constitution Giscard. Le fond de son ide est que une Constitution ne peut tre tablie que par son peuple. Il en dduit qu'une telle constitution doit tre citoyenne et l'oppose la constitution impose par des politiciens, comme Giscard. <br><br> Il a une apparence de raison et les rfrendums sur le sujet semblent lui donner raison. <br><br> Malheureusement, il ne peut exister de "constitution citoyenne". Depuis 1777 aux USA, ou 1789 en France, ce sont de prtendus reprsentants politiques qui s'offrent le luxe d'tre les seuls rdiger et entriner une constitution. Le rfrendum ou tout autre mcanisme ajout aprs n'est jamais qu'un acte destin empcher les vellits de rbellion. Et gnralement, les constituants s'allouent ce droit par la force ou la tromperie. <br><br> Discuter cet acte fondateur de tout rgime constitutionnel revient donc :<br> - rappeler l'illgitimit des constituants qui ont us force et tromperie pour parvenir leur position de constituants ; et<br> - critiquer radicalement tout rgime parlementaire.<br><br> Est-ce bien utile pour la paix sociale ? <br><br> 17/06/2008 <br><br> </p> <hr> <p align="justify"> <font color="#ff6600"><big><b>L'Union Europenne malgr les peuples</b></big></font> <br><br> Le non du rfrendum irlandais la ratification du trait consacrant les tripatouillages de deux clubs opposs d'hommes politiques de nationalits europennes diffrentes porte trois le nombre des consultations populaires qui dsavouent ces arrangements conservateurs. <br><br> A la diffrence, quand un parlement national, charg de reprsenter ce peuple, se voit demander d'autoriser la ratification de ce Trait, il donne une rponse oppos. <br><br> On objectera qu'il ne s'agit pas du mme peuple. Sauf qu'en France, le peuple a dit non par rfrendum et un an aprs, son Parlement a entrin l'autorisation de ratification. <br><br> La construction d'institutions europistes se fonde sur une double faute. Tout d'abord elle se fait contre la volont des peuples. Cette faute est lourde de tensions populaires qui doivent ncessairement se rsoudre par une insurrection. Mais ensuite, ellese fait par une manipulation du vote des reprsentants du peuple. Conduisant ce que la reprsentation professionnelle de la dmocratie ne reprsente plus la souverainet dmocratique, cette manipulation renforce encore la tendance insurrectionnelle inscrite dans la dmocratie et son histoire. <br><br> Seul un Etat policier peut freiner cette insurrection. Les instances europistes ont les moyens policiers pour y parvenir. Mais que leurs responsables regardent l'Etat policier par excellence au XX sicle, l'URSS. Les peuples ont donn l'impression de ne pas avoir les moyens de l'insurrection. L'URSS n'a pas survcu. <br><br> 14/06/2008 <br><br> </p> <hr> <p align="justify"> <font color="#ff6600"><big><b>Adhsion de la Turquie l'UE </b></big></font> <br><br> Deux nouvelles. <br><br> Le Snat vient de supprimer (<a href="http://www.senat.fr/presse/cp20080611a.html">http://www.senat.fr/presse/cp20080611a.html</a>) une disposition du projet de loi imposant l'approbation par rfrendum de la ratification d'une adhsion d'un Etat comme la Turquie l'Union Europenne. Cette suppression est dicte par la volont du Snat de sauvegarder la libert du Prsident de Rpublique de dcider de ne pas soumettre l'approbation d'une telle ratification la voie rfrendaire. <br><br> Les ngociations d'adhsion de la Turquie l'UE, menes par la Commission Barroso, ngociations qui sont menes en huit chapitres dont l'acceptation progressive doit dboucher sur une adhsion automatique de la Turquie, seraient diffres cause du risque judiciaire turc de voir dclarer inconstitutionnel le parti islamiste AKP au pouvoir. <br><br> Ainsi, les puissances qui nous oppriment souhaitent viter tout risque d'obstacle l'adhsion de la Turquie... sauf si cette Turquie n'est pas islamiste. On avait bien compris ! <br><br> 13/06/2008 </p> <hr> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>La signature de Christian Delorme</b></big></font> </div> <br><br> <p align="justify"> Une Libre Opinion tait publie la semaine passe, dans les colonnes d'un quotidien du soir dans laquelle Christian Delorme prtendait dmontrer qu'il n'existait aucune perscution anti-chrtienne en Algrie. La preuve ? Christian Delorme venait d'tre personnellement reu avec les honneurs dus son rang par les autorits algriennes ! Christian Delorme vient d'tre interrog par des internautes sur le site d'un autre quotidien. Citons un passage de cette conversation (dite un 'chat') et qui signe l'orientation de ce parfait honnte homme : </p> <blockquote> <div align="justify"> <blockquote> <big>"<i>Question de : franois d'A6</i></big> <br><br>le raidissement actuel de B16 sur la messe en latin dessert il les prtres des banlieues ? Avoir laisser les banlieues aux mains d imams radicaux et sectateurs vangliques est une monumentale connerie! Un renouveau des prtres ouvriers est il possible ? <br><br> <big>Rponse </big>: Vous avez pu voir que les vques franais ont rsist une volont romaine de remettre l honneur la messe en latin ( et surtout tout ce qui va avec comme pense ractionnaire et totalitaire! ). Il apparat d ailleurs que c est un cardinal colombien particulirement ractionnaire qui a cherch utiliser le pape ses fins."<br> </blockquote> </div> </blockquote> <p align="justify">Pour dcrypter la question pose, il faut savoir que ici 'B16' ne dsigne pas ce modle de bombardier qui a servi raser la ville de Mnich en 1945, mais son ancien archevque, devenu Pape sous le nom de Benot XVI. <br> </p> <p align="justify">Pour en venir ce qui nous occupe, on peut voir que la rponse de Christian Delorme est caractristique d'un mouvement de fond des ecclsiastiques franais, constant depuis plus de trois sicle. C'est ce repli identitaire sur une prtention d'"glise gallicane", acqueboute sur un "patriotisme lamentable" : les vques franais "rsisteraient" la volont romaine" ! Srement pour complaire au roi de France ! ...<br> </p> <p align="justify">La qualification par Christian Delorme du magistre de l'Eglise comme d'une "<i>pense ractionnaire et totalitaire</i>" dnonce ce mouvement souterrain des pires ennemis du christianisme, ce mouvement honteux qui a produit les pires assassins de la rvolution franaise, comme Le Bon ou Mine, et plus tard les meilleurs soutiens en France de la dictature stalinienne, comme Boulier. Tout cel pour faire croire que le motu proprio de Benot XVI sur l'tablissement de la messe en latin comme rite extraordinaire, dat du 7 juillet 2007, serait une dcision rejete par les vques "franais". <br> </p> <p align="justify"> Pour les personnes peu averties, Christian Delorme est un prtre du diocse de Lyon, qui menait les mditations du Chemin de Croix prsid le Vendredi Saint 2008 par le Cardinal Barbarin (voir ce lien sur le <a href="http://catholique-lyon.cef.fr/article.php3?id_article=2790">site du diocse</a>).<br> </p> <p align="justify">09/06/2008<br> </p> <hr> <p align="justify"> <font color="#ff6600"><b><big>Le rchauffement climatique et les boulements de montagne </big></b></font> <br><br> Certains organes de presse se font l'cho de manire alarmiste d'activits de recherche et d'tudes mises en oeuvre par des techniciens de gophysique concernant les boulements de montagne. <br><br>La premire rflexion concernant cette apprciation de la presse est que cette apprciation est justifie. En effet, le domaine de la montagne tait quasi dsert il y a cinquante ans. Aujourd'hui,le domaine de la montagne est peupl par des individus qui y viennent pour des activits organises au cours desquelles l'exigence de scurit est maximale. Dans le cadre de cette exigence, tout doit tre mis en oeuvre pour assurer cette scurit des usagers de la montagne.<br><br>Bien entendu, nous sommes "caustiques" sur le sujet. <br><br>Il a toujours exist des boulements de montagne. Les catastrophes sont permanentes dans l'histoire de la montagne. Mais, la diffrence est qu'autrefois les montagnards assumaient le risque au seul prix de leur propre mort. Aujourd'hui le risque parait attentatoire la "dignit" des consommateurs de loisirs organiss et donc ... scuriss. <br><br>La seconde rflexion concerne la diffrence qui existe entre la montagne des hautes terres et celle de la vie conomique normale, celle des gens qui vivent de manire permanente de la montagne agricole. Entre ces deux mondes, et passant de l'un l'autre on promne les consommateurs auxquels la finance et le commerce garantissent une existence confortable et sre. Et pour le commerce et la banque, il ne faut vraiment pas d'boulements. Alors, vraiment ! Je vous le demande ! Que fait le gouvernement ? <br><br> 04/06/2008 <br><br> </p> <hr> <b><font color="#ff6600"><big>L'avance de la maison de l'Islam</big></font></b> <br><br><div align="justify">Le jugement du Tribunal de Lille concernant l'annulation d'un mariage musulman est rendu public un moment important de l'avance de l'Islam en Europe. On peut dire que depuis le courant de l'anne 2006, des puissances ont chang de point de vue ou de stratgie l'gard de l'Islam. Aprs une longue priode de bienveillance, ou peut tre mme de connivence, les oprations mdiatiques comme celle de l'annonce du jugement du Tribunal civil de Lille relvent d'une mise en condition de l'opinion publique pour fomenter une certaine rvolte contre l'Islam. Dans la mme semaine que les mdias ont servi l'annonce du jugement de Lille, nous avions t gratifi de plusieurs sujets dans la presse crite et sur les chanes de tlvision concernant le march chirurgical de la rfection d'hymens pour de futures maries musulmanes. <br><br> Malheureusement dotes d'une trs faible originalit, ces puissances dont nous ne percevons que la partie merge, la presse, rptent inlassablement les mmes phobies. Ici, sur le thme du peu ragotant drap de mariage musulman. Il est presque impossible pour un esprit "clair" de ne pas cder un sentiment d'exaspration. Or, c'est probablement le sentiment primaire que la presse voulait impulser dans l'opinion publique. <br><br> Mais, si on y regarde de plus prs, le jugement de Lille permet l'Islam d'obtenir la validation civile de la sanction coranique au dfaut de virginit de l'pouse : la nullit du mariage. On peut donc interprter cette affaire comme la marque d'un progrs important de l'Islam dans ce qu'il faut encore appeler, dfaut d'un autre terme, la "socit" occidentale. <br><br> 03/06/2008 <br> </div> <hr> <font color="#ff6600"><b><big>Libral-socialisme</big></b></font><br> <br><div align="justify">La classe politique de langue franglaise se gargarise des vertus du libralisme. Ses membres protestent qu'ils ont toujours t libraux et affirment qu'ils sont toujours socialistes. <br><br> Dans cette nouvelle lubie, le libral la franglaise est profondment attach la libert individuelle condition qu'il y ait des prisons pour les ennemis de la libert. On ne sait jamais. Ca peut toujours servir. <br><br> Le libral la franglaise est profondment attach la proprit prive, particulirement lorsqu'elle sert d'assiette et de garantie l'impt. <br><br> Le libral la franglaise est profondment attach la responsabilit personnelle. Il faut ainsi toujours pouvoir dsigner un coupable en imposant la transparence en tout, ce fameux mcanisme de dsignation du bouc missaire.<br> <br> L'Histoire ne nous dmontre t elle pas qu'il n'y avait pas de meilleur libral la franglaise que le camarade Lnine. Il tait pour la libert individuelle. Pour les communistes, les seuls tre des libraux. Il tait pour la proprit prive. Des camarades, les seuls tre des libraux. Pour la responsabilit des ennemis du peuple,. Les seuls ... ne pas en tre.<br> <br> Vraiment, nous vivons dans le meilleur des Mondes.<br> <br> 29/05/2008 <br><br> </div> <hr> <b><font color="#ff6600"><big>Le spcialiste, c'est celui qui a raison avec les autres</big></font> </b> <br><br> <div align="justify">Dans le dbat sur la cause anthropique du rchauffement climatique, avec les rserves que cette expression doit appeler, certains auteurs sans aucune comptence en matire scientifique au sens le plus lmentaire mme, dclarent qui peut tre expert en climat. Ainsi avec une tonnante clarvoyance, un auteur vient de dclarer que les spcialistes du climat sont les ... climatologues.<br><br> Sous la lapalissade se cache en ralit une imposture: le brave homme voulait seulement dire que ceux qui ont tort [1] ne sont, tout simplement pas des ... climatologues. <br><br> Et le cercle vicieux est install. Pour l'entretenir, il faut ensuite invoquer un consensus "dmocratique" de l'ensemble des spcialistes du domaine sur ce qui est vrai et sur ce qui est faux, le prtendu consensus revenant dans les faits exclure de la climatologie ceux qui ne se rallient pas l'opinion dominante [2]. <br><br> Comme l'ensemble des spcialistes du climat admet la cause anthropique, les adversaires de cette thse ne sont donc pas des climatologues. Leur opinion est donc sans importance.<br><br> "<i>Vous avez scientifiquement tort puisque vous tes politiquement minoritaire.</i>" [3]<br><br><br> <big>Notes</big> <br><br> [1] Ici, l'auteur dont il est question est le plus clbre critique des publications partisanes du GIEC, cet ancien spcialiste de la physique du Globe, dont le moins qu'on puisse dire c'est que la climatologie lui appartient .... <br> [2] Par les pratiques de manipulation des groupuscules extrmistes, il est facile dans des organisations parfaitement honorables de parvenir un consensus que la majorit numrique rejette. <br> [3] On se souvient ici d'une fracassante rhtorique d'un dput d'une "nouvelle" majorit du prcdent millnaire. <br><br> 28/10/2008 <br><br> </div> <hr> <font color="#ff6600"><b><big>Rendre la dmocratie irrprochable</big></b></font> <br><br><div align="justify">Un ministre vient de publier un article dans lequel est illustr le but ultime de la dictature : prtendre tre irrprochable. Sont cits trois moyens :<br> - "Nous rendons la dmocratie irrprochable en encadrant les pouvoirs du prsident de la Rpublique ";<br> - "Nous rendons la dmocratie irrprochable en donnant des droits nouveaux aux citoyens" ;<br> - "Nous rendons la dmocratie irrprochable en renforant l'exemplarit de la justice".<br><br> Il y a quarante ans, Jean-Louis Talmon (1) mettait en garde contre l'irrpressible tentation de la dmocratie de devenir totalitaire.<br><br> Dj la dmocratie occidentale est devenue incontestable. La moindre contestation expose le contradicteur l'exclusion, au bombardement de ses villes, au blocus qui ruine son conomie.<br><br> Maintenant, la dmocratie incontestable exige d'tre reconnue irrprochable. Dormez bonnes gens. Vous vivez dans le meilleur des mondes (2).<br><br> La dmocratie "irrprochable" veille sur vous. Avec les gyrophares et les sirnes de la police.<br><br><i>Conseils de lecture</i><br><br> (1) J.L. Talmon, Les origines de la dmocratie totalitaire, trad. P. Para, Paris, Calmann- Lvy, 1966<br> (2) Aldous Huxley, Le Meilleur des Mondes, 1932<br><br> </div> <div align="left">22/05/2008 <br> <br> </div> <hr> <font color="#ff6600"><big><b>Le prix des carburants</b></big></font><br><br><div align="justify">Tout le monde est outr de voir le prix des carburants augmenter. Nous partageons cette impression. Mais...<br><br> Est-ce vraiment le problme ?<br><br> Tout le monde sait que 80 % du montant du plein la pompe est constitu de taxes d'Etat et que le reste va dans la poche des distributeurs qui, d'ailleurs, sont contraints par l'impt sur les socits repayer 50 % de ce qui reste. Il en rsulte que 90% de ce que nous payons pour rouler en voiture est d l'Etat.<br><br> Bon. Les gens rlent discrtement. Mais, nous sommes si loin d'une jacquerie qu'aucun gouvernant ne parle d'une quelconque baisse des taxes ptrolires.<br><br> Si le public ne se laissait pas dsinformer, il se souviendrait aussi que, lorsqu'il achte une voiture neuve, il paye une TVA 19,6 % que son concessionnaire auto paye sur le solde 50 % en impts divers, que le constructeur automobile lui-mme qui reoit environ 30 % du montant de l'achat, paye l-dessus 50% d'impts l'Etat. De ceci, il rsulte que, sur le prix d'achat du vhicule, l'Etat a touch 75 %.<br><br> L'Etat garantit la libert de circulation ... contre paiement d'une ranon reprsentant 80 % des charges automobiles du contribuable. Vive les droits de l'homme ranonn. Vous savez : ce pauvre homme que, les soirs d'lection, on appelle un ... citoyen. <br><br> 21/05/2008 <br><br> </div> <hr> <font color="#ff6600"><b><big>La France supplie Leuropede lui accorder des subsides pour ses pcheurs </big></b></font> <br><br>La folie europaste a conduit notre pays dans une situation peu prs ahurissante. <br><br> Les pcheries en France ont t sacrifies par la puissance europiste il y a dj plus de dix ans. Seuls les grandes surfaces par le jeu de l'approvisionnement auprs des pcheries hors de France (soit plus de 80 % du tonnage de poisson consomm) font des marges confortables. Un prix de 2 Euros le kilo donne lieu des prix au dtail dans les supermarchs au del de 10 Eur. La situation est parfaitement intenable au point de vue conomique. <br><br>L dessus le fioul, carburant des bateaux de pche, prend une augmentation considrable. Il en rsulte que,le prix de 2 Eur consenti aux pcheurs tant fix par la grande distribution, et pour juguler l'inflation de manire artificielle, les pcheurs exigent une hausse de leur prix de 2 Eur ... un peu plus. Bien sr, l'Etat franais refuse d'augmenter les prix "librement" fixs par la "ngociation" entre le secteur des pches et celui de la distribution. Bien sr, aucun distributeur n'est dispos rduire sa marge, mme s'il vend 20 Eur ce qu'il a "acquis" ... 2 Eur.<br><br>Seule solution rapide, une subvention d'Etat servant au moins couvrir le surcot de la hausse du ptrole, dont la plus grande partie provient d'ailleurs des taxes d'Etat. Mais ... il faut demander la permission "Leurope", qui a dcid de faire disparatre(notamment) la pche en France.<br> <br><br><div align="left"><font color="#ff6600"><b><big>La France obit l'injonction de Leurope de traquer les discriminations</big></b> </font></div> <br><br>Autre exemple de cette folie europaste.<br><br>Autant le premier exemple ne concerne que les pcheurs et les mangeurs d'artes, autant le second devrait bouleverser les consciences "citoyennes" si parfaitement duques par ....<br><br>Le Parlement franais est pri de transposer sans dlai un paquet de directives europastes destines "lutter"contre les discriminations. Tout le monde comprend, mais il est strictement interdit de dcrire ces "choses". Alors,n'coutant que leur raison juridique, les snateurs se fendent d'un rapport snatorial(c'est l'usage) dans lequel on lit tout simplement : "<i>L analyse des dispositions du texte suscite, au-del des questions de forme, de relles inquitudes.</i>" (page 7)<br><br>Parmi ces inquitudes, excusez du peu, on lit :<br>"<i>La conception de la lutte contre les discriminations,vhicule par le projet de loi et trs inspire des pays anglo-saxons,pourrait conduire des drives communautaristes,en conduisant chacun se percevoir davantage comme un membre d un groupe discrimin que comme une personne singulire s inscrivant dans une communaut nationale.</i>" (page 8)<br><br>Quel est le danger de cette situation ?<br><br>La communautarisation ? Srement. Mais il y a plus grave. Le rapport dclare tout simplement :<br>"<i>L adoption de dfinitions aussi vagues (des discriminations)revient en effet, pour le lgislateur, confier l autorit judiciaire le soin de les prciser, et donc de dire la loi.</i>" (page 8)<br><br>Voil. <br><br>La cuisson dans le four europiste a commenc. Tout est jou. <br><br> 20/05/2008 <br><br> </div> <hr> <font color="#ff6600"><b><big>Mai 2008, un triste non-anniversaire</big></b></font> <br><br><div align="justify">De Mai 68 Mai 2008, le drisoire anniversaire d'un non-vnement, ou un triste non-anniversaire, on ne sait.<br> <br>Mai 68 n'est jamais qu'un hoquet putride exhal par la socit occidentale qui n'en finit pas de pourrir. Combien plus terribles auront t les vrais vnements : rvolutions de 1789, de 1847, de 1871, de 1917, de 1932, de 1952 ou de 1977 au Cambodge et la double guerre dite "mondiale" de 1914-1945 que les amricains ont refus de terminer malgr les apparences.<br> <br>La gravit politique de l'vnement qu'a voulu voir la faction gaulliste est simplement le fait d'un groupuscule d'extrme-gauche qui a voulu lancer une rvolution, croyant son "grand soir" arriv. En moins de cent jours, la rvolution des "maos" s'est piteusement endormie sur les plages de Royan et de Saint-Tropez. Mais, elle a eu le mrite de nous librer de la dictature cacochyme d'un vieillard snile. Ce sera pour l'auteur de ces lignes l'unique hritage de mai 68.<br> <br>Venant aprs la dfaite de la nation franaise par le mouvement anti-colonialiste commun toutes les anciennes puissances, et pendant l'expansion conomique qui va durer jusqu'au dbut des annes 80, la socit occidentale se dissout lentement par deux mouvements conjoints : l'accroissement de la puissance de l'Etat et l'effondrement des relations naturelles entre les humains.<br> <br>Alors que de nombreux observateurs, probablement trop engags dans le mouvement social, affirment que l'hritage de Mai 68 se trouve tout entier dans la disparition de l'Autorit, c'est l'effarant accroissement de la puissance de la police sociale qui est pour l'auteur de ces lignes la grande diffrence entre la socit de mai 68 et celle de mai 2008.<br> <br>Qu'on en juge. Les prisons franaises gardaient 12.000 prisonniers en mai 68. Elles en contiennent plus de 60.000 aujourd'hui. Il se votait250 lois en 68, il s'en vote 1800 en 2008 et ce nombre effarant est encore accru par la lgislation europiste. Jamais l'Autorit n'aura t plus forte. Et nous n'avons encore rien vu.<br> <br>Dans un mouvement parfaitement symtrique, le pouvoir s'est employ dissoudre les relations personnelles entre les tres humains qui lui sont soumis. La premire atteinte, je veux dire, l'atteinte principale, a t porte la famille comme lieu de relations interpersonnelles stables sur une longue priode de la vie. A cet effet, prtendant s'adapter des situations culturelles matriellement dmontres,le pouvoir a impos des outils de ce dmariage, invent par Irne Thry : contraception, avortement, divorce, contrats d'union lgale et contrats d'unions de fait. Par ailleurs, principalement au moyen de l'emploi des femmes, mais aussi au moyen de la fiscalit des personnes physiques, le pouvoir s'est attach atteindre deux objectifs : ruiner les capacits ducatives des familles, ruiner les causes conomiques la stabilit des familles.<br> <br>Ainsi qu'on le constate, tout ce mouvement n'a strictement rien voir avec l'image d'Epinal, mme dans sa version Internet, que l'on vhicule avec complaisance sur l'hritage de Mai 68. <br><br> 15/05/2008 </div> <hr> <font color="#ff6600"><big>Trois informations</big></font> <br><br><div align="justify">Les nouvelles de cataclysmes se bousculent : Birmanie, Chine, ... Trois informations brves attirent cependant notre attention sur des choses tranges et drisoires.<br> <br>L'ex-chancelier Kohl s'est remari 78 ans ... dans une clinique o il est hospitalis suite un accident crbral. Sa premire femme s'tait suicide il y a quelques annes pour chapper aux souffrances infliges par un traitement la pnicilline qui l'avait rendue sensible la lumire. La lumire qui entretient la vie, peut faire cruellement souffrir de mme que l'aveuglement partisan et idologis.<br> <br>M. Mittal qui a rachet Arcelor, l'aciriste franco-luxembourgeois,est devenu seul matre des organes de direction de sa socit Arcelor-Mittal. La dlocalisation de l'industrie ne serait pas due seulement la "prfrence pour les services" de la main-d'oeuvre occidentale au prtexte qu'elle serait si bien "forme" qu'elle rpugnerait aux tches de production. Nous ne croyons pas un mot de ce verbiage des annes 90 et nous voyons qu'il s'agit tout simplement d'un effet de l'effondrement conomique de l'Occident en gnral et de la France en particulier. Certains [*] commencent se rendre compte de la situation.<br><br> Le patron de la CIA, le gnral Hayden, selon TIME, a prononc une confrence au cours de laquelle, inspir par la crise alimentaire subite, il ressuscite les vieilles craintes des annes 70 sur les "risques catastrophiques" de la surpopulation. De nombreux conomistes ont montr (voir notamment les travaux de Julian Simon [**]) que cette apprhension apocalyptique n'tait fonde sur rien de scientifique. Le spectre de la catastrophe dmographique est agit priodiquement parce que tout le monde (ou presque) oublie. Et en l'occurrence pour militer en faveur de la rduction des naissances. Refrain connu.<br><br> [*] Voir un article de Elie Cohen, intitul "<a href="http://www.elie-cohen.eu/IMG/pdf/DelocCEPIIDraft2.pdf">La tentation hexagonale : dlocalisations et nouvelle politique industrielle</a>" qui montre que les conomistes franais ont quand mmebeaucoup de chemin faire pour ne plus prendre leurs ides pour la ralit.<br><br> [**] Voir par exemple son article intitul <a href="http://www.juliansimon.com/writings/Articles/ZUK1.txt">"POPULATION GROWTH IS NOT BAD FOR HUMANITY"</a>, dat de Aot 1993, ou encore<a href="http://www.juliansimon.com/writings/Articles/PARKROBT.txt">RESOURCES, ENVIRONMENT, AND POPULATION GROWTH</a> , dat de fvrier 1996. <br><br> 13/05/2008 <br><br> </div> <hr> <font color="#ff6600"><big>La France est-elle immortelle ?</big></font> <br><br> <div align="justify">Ce jour, 6 mai 2008, on croit rver. Un chroniqueur pose encore la question de savoir si "La France est ternelle?". Il semble que les franais n'en demandent pas tant. Leur assurer qu'elle est immortelle leur suffirait amplement.<br> <br>Plus srieusement, toute logorrhe conduisant personnaliser une organisation humaine doit tre combattue.<br> <br>La France est une simple raison sociale qui dispose de mille ans pour les uns, de deux cents ans pour les autres, de bilans archivs au Tribunal de Commerce de l'Histoire. Rien de plus, rien de moins. Cette raison sociale a parfois intgre ses filiales ou les a cds,a rachet ses concurrents ou s'est vendu eux. Rien de plus, rien de moins.<br> <br>Actuellement, la France est en redressement judiciaire. Trouvera t elle un repreneur capable d'y investir ? Voil la seule problmatique.<br> <br>On comprendra que peu de gens sont prts entendre une telle provocation. Mais, entre le chauvinisme vilipend et le terrorisme jacobin, aucune tre humain ne devrait se laisser enfermer. <br><br> </div> <div align="left">06/05/2008 </div> <br><br><b><font color="#ff6600"><big>La reconnaissance par l'Evque de Gap des Apparitions du Laus</big></font></b> <br><br><div align="justify">C'est une trs grande nouvelle que la reconnaissance officielle de l'authenticit des Apparitions de Notre Dame la Soeur Benote Rencurel au 17 sicle.<br> <br> Plusieurs caractristiques communes aux autres Apparitions authentiques sont particulirement frappantes. Le bnficiaire est une jeune fille, bergre. Le lieu est un lieu de montagne. La transformation de la nature consiste souvent en la construction d'une glise pour accueillir la prire des plerins qui suivent l'annonce de l'Apparition.<br> <br> Mais le trait commun le plus marquant est celui de la cause de l'Apparition. Il ne s'agit pas pour Notre Dame de fliciter les chrtiens, l'un d'entre eux ou leur collection, pour leurs "vertus hroques". Il ne s'agit pas de leur annoncer que le Ciel les attend. Le fond de presque toutes les Apparitions de la Vierge Marie porte un enseignement terrible. Reconnaissons nous pcheur, puis alors seulement cherchons nous convertir nous mmes par la voie qu'indique Marie, prires, mditations, pnitences et seulement enfin, annonons l'Evangile qui est le Christ. <br><br> 05 mai 2008 </div> <hr> <font color="#ff6600"><b><big>Islam et Occident</big></b></font> <br><br> <div align="justify">Comme beaucoup, je suis all voir sur le Net le film 'Fitna' du hollandais Wilders. J'ai en fait eu beaucoup de mal le trouver, non pas parce que je ne sais pas chercher sur le Net, je crois avoir dmontr le contraire sur ce site, mais plutt parce que le jour mme de la diffusion, il existait plus de 1000 squences intitules Fitna qui avaient t produites par des instances islamistes pour raliser un contre-feu insultant et manipulateur. De ce fait, je ne suis pas trs certain d'avoir vu le vritable Fitna. <br><br> Ce que j'ai cru tre le Fitna de Wilders, tait un documentaire pas aussi mal fait qu'on l'a dit, mais bien plus destin attirer des insultes son gard qu'il n'tait lui-mme insultant ou mme informatif d'une particulire nocivit de l'islam.<br><br> Deux leons sont tirer de cet pisode.<br><br> Premirement, il existe un front uni de compagnons de route de l'islamisme qui sont stipendis par l'Islam ou par l'espoir d'en tre grassement rtribus lors du grand soir islamique. Beaucoup d'entre eux appartiennent au milieu trouble de ceux qui ont ram dans le sens de l'Internationale communiste.<br><br> Secondement, aucun islam modr n'existe face l'islam extrme. Mais ceci n'est pas propre l'Islam. Tout mouvement social, qui comporte une composante extrmiste, tend liminer sa composante modre. Cela provient de la nature mme de l'extrmisme qui crot d'abord l'abri du "modrantisme" et qui, s'en tant dgag, doit absolument l'radiquer ensuite. Girondins et Montagnards, Mencheviks et Bolchevicks, nolistes et khmers rouges. L'Histoire rpte depuis des milliers d'annes cette squence infernale.<br><br> Quel avenir de l'islam en Occident ? La question ne prsente aucune espce de pertinence. La seule question est celle de savoir si l'extrmisme, islamique ici, sera rsorb ou pas. <br><br> 07/04/2008 </div> <hr> <font color="#ff6600"><b><big>La fabrication de l'affaire Sbire </big></b></font> <br><br><div align="justify">L'affaire Chantal Sbire montre combien la socit occidentale est victime des menes agressives de groupes minoritaires qui parviennent imposer leurs objectifs en manipulant l'opinion.<br> <br>Le rle des avocats, des mdecins et des journalistes,membres de ces groupes bicentenaires, est extrmement critiquable. Il n'est pas possible d'en dire plus cause de l'oppression lgislative,la police faisant rgner un ordre trs strict. Ainsi s'impose une fabrication d'opinion favorable l'assassinat par une euthanasie applique par la socit au nom des "valeurs humanistes".<br> <br>L'affaire Sbire, fabrique de toutes pices, permet d'inflchir l'opinion place abruptement devant un dilemme : se satisfaire du suicide "inhumain" que Chantal Sbire se serait inflige cause de l'inhumanit prtendue de la socit actuelle ou admettre l'limination euthanasique des individus dont la qualit de vie ne garantit plus la dignit dans le cadre d'une socit future enfin "humaniste". Le choix des "braves" gens est ainsi orient par la piti et la peur gnres par l'image de Chantal Sbire complaisament tale pendant la fabrication de l'affaire.<br> <br>La responsabilit des politiciens du consensus est importante. Le consensus impos dans l'affaire Sbire prtend rechercher une solution de moyen terme entre la situation actuelle, tenue pour mauvaise, et l'opinion avance, fabrique par une tendance minoritaire. Le consensus conduit la socit admettre, en dehors de tout processus dmocratique de type majoritaire, la lgitimit de l'tat de socit, prtendu avanc, qui conduit l'humanit sa propre ngation. <br><br> L'affaire Sbire restera longtemps comme l'exemple d'une manipulation d'opinion particulirement perverse. </div> <br><br> <div align="left">27/03/2008</div> <hr> <b><font color="#ff6600"><big>Le rchauffement climatique du GIEC et celui de la Terre.</big></font></b> <br><br><div align="justify">Un rapport scientifique divergeant des analyses bien connues du GIEC vient d'tre publi sur le <a href="http://heartland.temp.siteexecutive.com/pdf/22835.pdf">lien</a>. Ce rapport, par son titre, place d'emble le vritable dbat du changement climatique : "<i>Nature, Not Human Activity, Rules the Climate</i>",qui se traduit par : la Nature et pas l'activit humaine, rgle le climat.<br><br> La question de l'activit humaine est sans effet sur le climat, sauf peut tre sur des chelles locales et momentanes. Voil ce que la physico-chimie dgage des idologies permet de constater. Par contre, les effets modificateurs de climat comme les variations d'activit solaire, les accumulations d'arosols naturels, les variations thermodynamiques du magma terrestre sont minemment des causes aux modifications climatiques.<br><br> La question essentielle est de savoir pourquoi le GIEC tient-il absolument ce que le rchauffement climatique soit provoqu par l'activit humaine. La rponse selon laquelle le financement des quipements utiliss par le GIEC exige une urgence dpassant la simple recherche scientifique est explicative a posteriori. A priori, on remarquera que l'ensemble des activistes du GIEC et leurs compagnons de route sont tous membres des gauches les plus extrmes, tandis que leurs opposants les plus rsolus sont souvent, mais pas toujours, mme s'ils se font traits de la sorte, des conservateurs.<br><br> Il n'y a donc pas grand chose attendre d'un dbat,qu'il soit sur le plan politique (on ne discute pas gauche: on limine) que sur le plan scientifique(on n'a pas le temps chez les conservateurs). <br><br> 04/03/2008 <br><br> </div> <hr> <b><font color="#ff6600"><big>Journalisme franais et Russie </font></big></b></div> <br><br> Sur la radio de la pense politiquement correcte,une Marie-Chantal verbiait avec un Guy-Hubert enamour au sujet du "crime" contre l'esprit de la dmocratie que constituerait la "mise en scne" des lections prsidentielles en Russie.<br><br> Pendant prs d'un quart d'heure, la ravissante de salon bourgeois aura accumul les poncifs et les fabrications de vrit. Par exemple, pour dmontrer que les lections taient organises par le pouvoir, la personne a prtendu, ce qui est possible, que des urnes taient installes dans les entreprises pour que les "gens" votent bien. Mais, ce qui pouvait passer pour une information"gnrale" un peu vague devient carrment une forgerie quand elle poursuit en affirmant qu'videmment un seul bulletin de vote du candidat unique tait possible.<br><br> C'est trs bien d'tre un savant intellectuel. C'est trs bien de prfrer raconter le monde tel qu'on l'imagine plutt que de le dire tel qu'il est. Mais dans ce cas, on ne fait pas le mtier de journaliste.<br><br> On se demande ce que l'on peut reprocher Medvedev. D'tre le successeur dsign par Poutine ? Mais Sarkozy tait-il dans une position diffrente lors des dernires prsidentielles en France ? Madame Chirac vient de dclarer que le successeur de son poux tait"extraordinaire" ... On ne peut dire mieux combien Sarkozy est dans le rapport de Medvedev Poutine.<br><br> De plus, les institutions franaises sont telles qu'il n'a pas t ncessaire que Monsieur Chirac s'engage clairement pour dsigner son successeur. Et que dira-t'on des autres candidats ? Les mdias ont organis l'limination ahurissante des seuls candidats un peu srieux,je pense Messieurs Fabius et Strauss-Kahn, au bnfice d'une personne dont on a bien vu qu'il s'agissait d'une non candidature destine assurer l'lection qui s'est droule de la manire que l'on connat.<br><br> On dira que Chirac n'a pas dsign Sarkozy pour prolonger sa prsence au pouvoir. D'abord, qu'en sait-on? Ensuite, il n'est pas certain que Messieurs Chirac et Sarkozy soient avec le pouvoir dans le rapport de Messieurs Poutine et Medvedev. Poutine a fait progresser son pays dans un tat amlior relativement celui dans lequel il l'a pris. Chirac a fait le contraire. Il faut lui reconnatre qu'il n'avait pas le moyen d'en faire autrement. <br><br> <div align="left"><big><b><font color="#ff6600">Journalisme franais et Isral</font></b></big></div> <br><br> <font color="#000000">Israelophile modr, mais sans rserve, je suis toujours pat par l'anti-israelisme d'une frange toujours plus importante du journalisme franais. Impossible d'entendre parler d'Isral sans subir la description des horreurs subies par un pre de famille palestinien et sa famille. Que ces horreurs existent, on en conviendra. Quoique sous le mode hypothtique seulement. Mais, commencer une mission sur le terrible conflit en Isral en excitant la compassion de l'opinion publique l'gard des Palestiniens, puis sa haine irrationnelle qui en dcoule automatiquement l'encontre des Israeliens, commence poser un vritable problme concernant la neutralit de l'information sur Israel en France.</font> <br><br> 03/03/2008 <br><br> </div> <big><i><b> In memoriam Ivan Rebroff</b></i></big> <br><br> <div align="justify">Ivan Rebroff tait un gant, physiquement et vocalement. Allemand, fils d'une migre russe, il tait dou d'une voix de basse extraordinairement longue. Il tait connu pour chanter sur plus de quatre octaves. Il chantait les notes les plus graves des basses profondes russes (contre-sol)et pouvait passer immdiatement en voix de tte trs colore sur les notes du soprano. Il faut entendre ses enregistrements caractristiques de cette voix unique dans<i>La lgende des Douze brigands</i> ou dans le trinklied<i>In tiefer Keller</i>.<br><br> Ivan Rebroff, c'tait une nostalgie d'une Russie de ftes et d'excs. Son rle dans<i>Un violon sur le Toit</i> montrait sa nature gnreuse, faconde et burlesque. Mais, ce n'tait pas seulement un phnomne naturel. Ivan Rebroff, c'tait surtout une cole de chant formidable avec une matrise parfaite du souffle, de la conduite de la voix et de la coloration. <br><br> 02/03/2008 <br><br> <hr> <div align="left"><b><font color="#ff6600"><big>Protester contre la loi sur la rtention de sret</font></big></b></div> <br><br><div align="justify"> Les motivations de la loi sur la rtention de sret sont extrmement prilleuses. Mme l'ancien Garde des Sceaux UMP, Pascal Clment, est contraint de la tenir pour "philosophiquement limite". L'ancien Garde des Sceaux, Robert Badinter, avec une hauteur de vues et une rigueur juridique et philosophique exceptionnelles, a dfinitivement analyse cette loi.<br><br> De deux choses l'une, ou bien la prison est une sanction engage par la responsabilit personnelle du criminel,qu'aprs tout la justice ne fait que constater,ou bien l'individu prsente une dangerosit telle qu'il est impossible qu'il puisse tre responsable d'un comportement correct. De ce fait, dcider d'une rtention de sret en dehors de tout jugement juridique de la faute criminelle est assurment une obligation de la socit l'gard de tous ses membres. Mais, appliquer cette rtention de sret une personne judiciairement condamne, et donc tenue pour responsable de ses actes criminels, est une atrocit. <br><br> 27/02/2008 <br><br></div> <hr> <big><font color="#ff6600"><b>Indpendance du Kosovo. Et qui ensuite ?</b></font></big> <br><br><div align="justify">De nombreux acteurs politiques de la scne internationale, de nombreux observateurs de la sphre gopolitique, se demandent si la reconnaissance de l'indpendance du Kosovo ne serait pas la voie ouverte ou bien une guerre entre les soutiens du Kosovo indpendantiste et ceux de la souverainet de la Serbie, ou bien la reconnaissance d'un droit ouvert toute collectivit se trouvant sur un territoire gographique quelconque de se proclamer "peuple" avec droit du peuple se dterminer soi-mme, ds lors que cette collectivit se serait assure la majorit sur les autres collectivits rsidant sur le mme territoire arbitraire. <br><br> Ainsi, on a vu en juin 1999 une invraisemblable rue des Albanais d'Albanie vers la Serbie sous la protection des bombardements franais, repoussant environ 200.000 Serbes vers le Nord. On a estim de 800.000 1 million d'Albanais d'Albanie le mouvement de population organis par l'Otan en 1999. Or, la chose la plus redoutable se trouve dans l'acte d'accusation du TPIY qui commence par ces mots :<br> "<i>Il (Milosevitch) est accus d'tre directement responsable du "dpart forc d'environ800.000 civils albanais du Kosovo"et de la mort d'au moins 900 d'entre eux, dont des femmes et des enfants.</i>"<br><br> Puis, on trouve dans les accords de Rambouillet de fvrier1999, un accord intrimaire sur l'autogouvernement du Kosovo:<br> "<i>Recalling the commitment of the international community to the sovereignty and territorial integrity of the Federal Republic of Yugoslavia, ...</i>"<br><br> Un spcialiste du monde des Balkans crivait-il y a peu :<br> "<i>En 2003, l administrateur de l ONU Michael Steiner avait fix huit standards que le Kosovo devait atteindre avant que des discussions sur son statut final puissent s engager. Les plus importants prvoyaient le droit au retour des dplacs et des rfugis, ainsi que la libert de circulation pour tous les habitants du Kosovo. Ils n ont absolument pas t atteints ...</i>"<br><br> On aboutit en 2008 un territoire "ethniquement purifi"au bnfice des Albanais qui constituent plus de 90% de la population du Kosovo sous la "protection" d'une base militaire amricaine.</small> <br><br> 19/02/2008 <br><br> </div> <hr> <font color="#ff6600"><b><big>Sharia en Angleterre</big></b></font> <br><br><div align="justify">Le Dr Rowan Williams, archevque primat d'Angleterre aura dclench une furieuse polmique en rflchissant sur les avantages que la sharia soit applique comme common law au moins en partie et dans certaines rgions du Royaume-Uni.<br><br> Quand on y rflchit, cette proposition n'est pas trs loigne du principe de "responsabilisation"des parents des banlieues problmatiques, largement occupes par des populations musulmanes, surtout quand on y revendique un encadrement social par des organisations issues de ces quartiers. D'ailleurs, les seuls appuis de Rowan Williams, se trouvent l'Universit islamiste Al Azar du Caire. Plus, la plupart des "agresseurs" de la position de l'archevque se seront exprims comme s'il se livrait une mise en cause de la lacit au bnfice du ... christianisme.<br><br> En ralit la dmocratie occidentale se trouve une croise des chemins et cela Rowan Williams pourrait bien l'avoir aperu : la dmocratie occidentale a fait chouer la lacit et se trouve confront entre la concession de la sharia comme loi commune ou la conversion au christianisme.<br><br> Le Dr Williams a choisi ... <br><br> 13/02/2008 <br><br> </div> <b><big><font color="#ff6600">Communautarismes et islams</font></big></b> <br><br> <div align="justify">Le Tribunal de Leicester (UK) vient de rvler qu'un citoyen britannique, de religion musulmane, dnomm Parviz Khan, et g de 37 ans, absolument exaspr de voir des soldats musulmans dans l'arme britannique, avait constitu une cellule clandestine pour enlever un soldat musulman et pour filmer sa dcapitation, "like a pig". <br><br> On ne voit pas bien quel commentaire former sur cette nouvelle du Times of London qui ne semble avoir d'cho dans la presse franaise. <br><br> 30/01/2008 <br><br> </div> <hr> <font color="#ff6600"><b><big>Un conomiste critique le rapport Attali</big></b></big></font> <br><br> <div align="justify">Dans les colonnes d'un quotidien parisien, un conomiste, consultant du gouvernement, critique le Rapport pour stimuler la croissance. Selon ce conseiller de la puissance publique, le rapport omet trois questions cl :<br>1&deg;) le transfert des instruments de politique conomique vers l'Europe ;<br>2&deg;) le rle majeur du chef d'entreprise dans la stimulation recherche ;<br>3&deg;) l'exigence d'allongement de la dure des cotisations sociale.<br><br> Sur le premier point, on ignore si ce conseiller de l'Etat pense que l'Etat franais va enfin se recentrer sur les trois fonctions essentielles de la puissance publique: la loi, la justice et la force arme. L'Etat n'a rien voir avec aucune autre activit conomique.<br><br> Mais on peut craindre que le critique du rapport Attali ne soit pas prt de conseiller un tel recentrement. <br><br> </div> <font color="#ff6600"><b><big>Affaire de trader</big></b></font> <br><br> <div align="justify"> La France gagne une clbrit en matire boursire dans la manire que ses instances financires mettent en oeuvre pour rsoudre un problme. Un employ engag pour faire gagner de l'argent sa banque lui en fait trop gagner en ne respectant pas les procdures. Les institutions financires mettent un terme son activit de manire qu'elle soit catastrophique. Comme cela, le trader est vraiment un danger public. Et en plus, les patrons de ce trader trop zl sont fiers d'avoir caus la catastrophe parce qu'ils ont dnich un pouvantable "terroriste" !...<br><br> On note que les patrons du jeune homme sont ou bien des narques, inspecteurs des Finances, ou bien des Polytechniciens,inspecteurs des Finances. Cherchez le problme ...><br><br> 29/01/2008 <br><br> </div> <hr> <font color="#ff6600"><b><big>Stimuler la croissance? Une seule mesure !</big></b></font> <br><br><div align="justify">Son Excellence, Monsieur l'Ancien Conseiller, nomm Nouveau Conseiller, vient de prsenter un catalogue de mesures qui, toutes ensemble, stimuleront la croissance. Toutes ?<br><br> Non. L'application d'un nombre suffisant d'entre elles selon une procdure cohrente permettra d'atteindre ce but inaccessible : faire une croissance de 3 %. Pour cela, il faut s'imaginer aux commandes d'une voiture avec un volant et une pdale d'acclrateur et un cadran gradu "Croissance". Vous appuyez sur la pdale d'acclrateur en tentant de garder le contrle du volant et vous augmentez le cadran. C'est tout. L'ennui c'est qu'il n'y a plus de pdale d'acclrateur. Il n'y a plus de conducteur. Il n'y a plus rien. Le volant est encore l. Mais il ne commande plus les roues. <br><br> Or, il n'existe qu'une seule mesure pour restaurer la croissance: ne plus prlever la richesse produite par les uns pour nourrir les autres. Tous travailleront suffisamment pour se nourrir et certains produiront encore plus et ce sera tant mieux. <br><br> 24/01/2008 <br><br> </div> <hr>+<br> <div align="left"> <font color="#ff6600"><big><b>La lacit de tolrance est religion de l'intolrance</b></big></font> <br><br> </div> <div align="justify">On se souvient que l'athisme athe du XVIII Sicle revendiquait une socit dans laquelle le fait de ne pas croire serait un droit lgitime. Ainsi, celui qui ne crot pas en Dieu doit pouvoir vivre selon les mmes droits que ceux qui y croient, dans la mesure mme o, pour les idologues des Lumires,une foi religieuse quelconque n'est jamais que le produit d'un trouble de la raison. <br><br> Deux sicles ont pass. Aujourd'hui, les athes peuvent revendiquer le droit d'interdire l'expression libre d'un individu au motif qu'il est particulirement rput appartenir un mouvement religieux. Il n'y a l rien de particulirement nouveau. La tolrance impose la socit europenne du XVIII sicle est strictement quivalente l'intolrance naturelle de l'Europe niant ses racines chrtiennes. Cette intolrance est toujours lie l'affirmation que la religion est un trouble de la raison. Le Pape a t interdit de visite l'universit de Rome au motif qu'il avait affirm en 1990, en citant Feyerabend,que l'Eglise avait t plus conforme la raison scientifique que Galile en condamnant sa thse du mouvement de la Terre, indmontre alors par Galile.<br><br> L'interdiction du Pape est donc dans la droite ligne de la tolrance laque. On remarque que la plupart des journaux du monde musulman ont accueilli avec sacarsme l'interdiction du Pape. Ils ont bien compris que la revendication du Pape l'usage commun de la raison tait un vritable danger de retour du catholicisme sur la scne mondiale. Avec les athes, ils entreprennent leur lent effort d'radication des associationistes. <br><br> <div align="center"><font color="#ff6600"><big><b>La Lacitcomme agression anti-catholique </b></big></font></div> <br><br> Dans un chat sur le site du quotidien Le Monde, Jean Baubrot, vieux sociologue appartenant au pass crypto-marxiste, lev dans les rserves de la bourgeoisie, la pense racornie et passiste, dfinit trs nettement l'instauration de la lacit comme une action d'abord anticlricale. L'anticlricalisme est destin liminer "<i>une sorte de domination d'une Eglise ou d'une religion sur l'Etat et la socit</i>". Puis, la lacit volue en "<i>un combat de toute domination religieuse, dont l'objectif est la neutralit.</i>" <br><br> Eliminer l'Eglise catholique, puis combattre toute tentative de rsurgence de cette seule Eglise,voil l'essentiel de la lacit.<br><br> La question de savoir si l'avis du peuple de la dmocratie pourrait tre diffrent sur la lacit la Baubrot ne semble pas effleurer l'intelligence d'un "rationaliste". Anciens admirateurs des dictatures marxistes, ils sont habitus dcider eux-mmes ce qui est "bon" pour le peuple. Depuis Kant, cela s'appelle soi-mme une "<i>minorit active</i>". Depuis Lnine, c'est "<i>l'avant-garde du proltariat</i>".Un sicle de retard ... Quatre-vingt millions de massacrs. <br><br> 21/01/2008 <br><br> </div> <hr> <div align = "left"> <font color="#ff6600"><b><big>Lacit et religions </big></b></font> <br><br> </div> <div align="justify">La Prsidence de la Rpublique Franaise fait de grands efforts pour sortir de la lacit de type mitterando-chiraquienne. Pourquoi ? Ncessit de mobiliser les religieux autour des projets libraux ? Il fallait bien rompre avec le diktat d'une lacit qui cantonnait les organisations religieuses dans la "sphre prive".<br><br> On remarque que le militantisme politique devient le fait d'excits, aigris et vibrionnants, ou celui de personnalits politiques dj tablies, repues et somnolentes. Il n'y a plus de grands groupes de "braves gens", capables de croire n'importe quoi et le le faire savoir. L'ide que les religions rassemblent encore de gros bataillons manipuler pour de l'idologie est donc fonde.<br><br> Malheureusement, le christianisme pour faire large compte peut tre la moiti de la puissance des organisations musulmanes. Et chez les chrtiens, la plupart sont de vieux militants des partis de gauche, acquis l'anticlricalisme le mieux maonnique.<br><br> Concluez. <br><br> 18/01/2008 <br><br> </div> <hr> <div align = left"> <font color="#ff6600"><b><big>Anticatholiquement</big></b></font> <br><br></div> <div align="justify"> L'annonce que le Pape renonce rpondre l'invitation de l'Universit La Sapienza de Rome est une dcision sage et bien plus parlante que la recherche d'un affrontement avec le groupe anti-catholique intolrant qui le lui interdit. <br><br> On remarque deux choses, lies d'ailleurs.<br> <br> La premire chose remarquable est que parmi les meneurs se trouvent des catholiques. Comme l'avait dj crit Saint Pie X au dbut du XX sicle (voir notre article<a href="http://chez.com/philippebrindet/071215a.html">ici</a>),le plus grand danger subi par la Foi catholique vient de l'intrieur mme de l'Eglise catholique. L'auteur de ces lignes milite pour que l'Eglise prononce de manire publique des excommunications pour des attitudes agressives du genre de celles des meneurs de Rome.<br><br> La seconde chose remarquable est que les menes les plus agressives contre les catholiques sont le fait d'individus rputs de formation acadmique relativement importante, mais qui adhrent,de prs ou de loin,aux idologies des Lumires. Folkloristes du gauchisme, activistes politiciens, artistes de la dconstruction, universitaires prtendant l'humanisme quand ils ructent l'intolrance, voil la population trs minoritaire de ces anti-catholiques.<br><br> On remarque qu'un catholique qui adhre aux groupuscules anti-catholiques est contraint pour survivre de prendre une attitude encore plus agressive que ses collgues l'encontre de l'Eglise catholique. D'o l'ide de la ncessit de l'excommunication qui rend publique le fait que l'individu nuisible n'est plus membre de l'Eglise. <br><br> 17/01/2008 <br><br> </div> <hr> <b><font color="#ff6600"><big>Union Europenne vraiment sans rfrendum</big></font></b><br><br> Une proposition de loi n 560, 2007-2008 visant ce que le trait de Lisbonne soit ratifi par rfrendum a t rejete. Le motif invoqu par le Garde des Sceaux est que cette proposition de loi aurait eu pour consquence de rendre la voie parlementaire moins lgitime que la voie rfrendaire. <br><br> <div align="left"><b><font color="#ff6600"><big>Le meilleur des mondes (encore ...)</big></font></b></div><br><br> <div align = "justify"> Selon la commission de suivi de la dtention provisoire,la dure de la dtention provisoire ne cesse d'augmenter : 16,8 mois en moyenne pour les majeurs renvoys en cour d'assises. On ne saurait mieux dmontrer combien la France est un Etat de droit, puisque la loi et les juges prvoient de garder les gens en prison sans jugement. Le dfaut c'est quand on garde les gens en prison sans que les juges le sachent ... <br><br> <div align="left"> <b><font color="#ff6600"><big>Carnet mondain</big></font></b><br><br></div> Le trotskyste Pierre Lambert est mort. Le trotskisme ayant survcu Trotski, il pourrait bien survivre Boussel & <br><br> <div align="left"> <b><font color="#ff6600"><big>Un peu de dbat sied la Science ...</big></font></b></div> <br><br> <div align = "justify"> Les ayatollahs de la culpabilit cologique de la civilisation industrielle dans le rchauffement climatique n'hsitent plus condamner les<i>"imbciles" </i>qui croient que le Soleil rchauffe la Terre. Le Directeur de l'Institut de Physique du Globe, successeur de Claude Allgre, et son prdcesseur (suis-je clair ?) viennent d'en faire la cruelle exprience. On se demande comment sont-ils parvenus de tels postes scientifiques. <br><br> 16/01/2008 <br><br> </div> <hr> <b><font color="#ff6600"><big>Le Pape, vers une rforme du rite ordinaire ?</big></font></b> <br><br><div align="justify"> La presse se fait l'cho avec un ravissement polmique vident de la nouvelle selon laquelle le Pape aurait clbr la messe du 13 janvier la Chapelle Sixtine avec une orientation"dos au peuple".<br><br> L'vocation de cette orientation est quivalente la critique du fait que le personnage central de la clbration catholique serait ou ne serait pas le Peuple. Plus lointainement,se rappelle la querelle de savoir si une messe prive avait une quelconque valeur et si de ce fait, les rites qui ne permettent pas une participation active et tendue de l'assistance au rite, devaient tre carts. Or, Benot XVI a toujours indiqu qu'il pensait l'orientation"face au peuple" comme une rduction du mystre de l'Eglise et qu'au contraire il concevait l'orientation face l'Orient de l'ensemble de l'assistance comme seule rellement signifiante. On se reportera particulirement son ouvrage de 2001 "<b><i>L'Esprit de la Liturgie</i></b>".<br> <br> Mais, on se souvient que le 7 juillet2007, Benot XVI a promulgu un Motu Proprio"<i><b>Summorum Pontificum</b></i>" tablissant deux rites catholiques, un <u>rite ordinaire</u> driv du Concile Vatican II et un <u>rite extraordinaire</u>appliquant le Missel de Jean XXIII. Il est apparu plusieurs commentateurs, dont l'auteur de ces lignes que le Motu Proprio ne pourrait pas tre appliqu sereinement en France cause d'une minorit, compose essentiellement de membres d'organisations athes et de prtres,qui tient en pratique les commandes essentielles de l'Eglise en France,de sorte que les glises soient dsertes, volontairement du fait du clerg. <br><br> Le Pape, malgr les apparences, n'aurait pas clbr le rite extraordinaire, mais un rite ordinaire dans lequel les actes essentiels de la liturgie de la Messe auraient t excuts du mme ct que celui de l'Assemble. Bien plus qu'un appui l'application de son Motu Proprio, le Pape a ainsi dmontr que c'tait maintenant une correction des erreurs liturgiques qui ont suivi le Concile Vatican II qu'il fallait oeuvrer. Ces erreurs liturgiques ont t dnonces par Jean-Paul II de manire claire et douloureuse, dans sa dernire encyclique, "<b><i>Ecclesia de Eucharistia vivit</i></b>". <br><br> 14/01/2008 <br><br> </div> <hr> <font color="#330033"><b><big>Sir Edmund Hillary et l'Everest</big></b></font> <br><br><div align="justify"> Deux citations de cet homme, qui parvint le premier en haut de l'Everest il y a plusde cinquante ans :<br> " Je me souviens d'un vent vif, et quelle vue ! "<br> " Je suis heureux de n'avoir pas eu alors frayer mon chemin travers la cohue. "<br> Sir Edmund, vous tes mont bien haut aujourd'hui. Vous tes peut tre nouveau dans un vent vif, avec une vue inconnue. Dbarrass de toute cohue. <br><br> 11/01/2008 <br><br> </div> <hr> <font color="#ff6600"><b><big>Une anne Olivier Messiaen</big></b></font> <br><br><div align="justify"> N le 10 dcembre 1908, le compositeur et organiste Olivier Messiaen est n il y a centans. Trs peu jou en France o il a vcu la majeure partie de sa vie, il est beaucoup plus jou en Allemagne. Le chef Zubin Mehta va diriger<b><i>Turangalil Symphonie</i></b> la tte du Staatskapelle de Berlin,les 4 et 5 janvier2008 Berlin.<br><br> Si Messiaen a crit une oeuvre profane considrable,il a tenu pendant plusieurs dizaines d'annes son poste d'organiste liturgique l'glise de La Trinit. Selon Jean-Rodolphe KARS, (voir<a href="http://www.liturgiecatholique.fr/L-oeuvre-d-Olivier-Messiaen-et-l.html">page</a>), Messiaen disait : "<i>Je suis attach participer comme organiste l'office dominical. Je suis ce moment-l en troite liaison avec ce qui se passe l'autel, presque comme un prtre...</i>". <br><br> 04/01/2008 <br><br> </div> <hr> <div align = "left"> <font color="#ff6600"><b><big>Nouvel An et deux accidents rvlateurs </big></b></font> <br><br> </div> <div align="justify"> Le nouvel an voit l'occurrence de deux accidents qui sont rvlateurs de deux problmes pratiques des socits occidentales.<br><br> Le plus important centre de traitement du Cancer en Grande-Bretagne a t frapp par un incendie. Il s'en suit que des dizaines de milliers de patients souffrant de cancers voient leur traitement interrompu, dans l'attente qu'un autre centre trouve une place disponible et en attendant que le Centre incendi ait t rpar et ses appareils de thrapie rinstalls.<br><br> Les transports ferrs de la banlieue londonienne sont en rparation. Des centaines de milliers de banlieusards (commuters) sont dans l'impossibilit de rallier les bureaux du centre londonien. Or, Londres s'tant protg contre l'entre des automobiles particulires, les travailleurs sont dans l'impossibilit de trouver une solution alternative. Pire, n'ayant plus la concurrence de l'automobile, les transports ferrs ont augment les tarifs voyageurs.<br><br> Ces deux accidents rvlent deux causes trs dangereuses pour la socit moderne : la concentration des moyens de production au prtexte des conomies d'chelle, et la prfrence donn au transport collectif au prtexte de l'cologie. La France avec des structures comme l'Hpital Georges Pompidou et sa politique des plans de circulation en rgion parisienne peut se trouver dans la situation catastrophique de l'Angleterre dans peu de temps. <br><br> 03/01/2008 <br><br> </div> <hr> </tr> </tbody> </table> <hr width="80%" size="2"> <br><br> <center><a href = "http://philippebrindet.chez.com/index.html">Retour la page d'accueil</a></center> <br><br> <hr width="80%" size="2"> </body>