Sottises et sagesses

Revue THOMAS
  1. Les cons, çà ose tout. C'est même à çà qu'on les reconnait.


  2. Un honnête homme, c'est quelqu'un qui n'a encore rien fait.


  3. Un vrai politicien ne dit pas ce qu'il pense et ne fait pas ce qu'il dit.


  4. Les conneries, c'est comme les impôts. On finit toujours par les payer.


  5. C'était un aigle bête comme une oie.


  6. Il se battait en duel pour la seconde fois avec son adversaire. "C'est pour une piqure de rappel", dit-il à son témoin.


  7. Elle déclinait toute la gamme des émotions de A à B


  8. La guerre c'est la revanche des bêtes que nous avons tuées à la chasse.


  9. C'est une erreur commune de prendre deux personnes qui se tutoient pour des amis.


  10. Nous sommes tous des imbéciles. Je parle pour moi.


  11. Oh quelle bonne rencontre ! Je croyais avoir manqué votre enterrement.


  12. Si vous donnez un sou à un pauvre, cachez vous adroitement pour que ca se voit.


  13. La montagne de sa paresse accouchait d'une souris.


  14. Chez lui, le galop chassait le naturel.


  15. Quand elle eut fini, nous poussâmes un gros soupir d'applaudissements.


  16. Le paysan est devenu un accident de terrain.


  17. J'aime votre roman parce qu'on y voit ses défauts


  18. Terrassé par le sentiment de son indignité, il se frappait trois fois la poitrine. Mais toujours, il disait alors "Entrez".


  19. Il écrivait pour parler sans être interrompu.


  20. Quand elle parlait de la vertu, elle semblait la découvrir.


  21. L'avenir n'est plus ce qu'il était dans le passé


  22. La précipitation est la patience du fou.


  23. Je connais les jours fastes, mais pas les jours fériés


  24. Chaque note qu'il jouait était bonne. Dommage qu'elle était encadrée par deux mauvaises notes.


  25. Au fond, comme chef de l'État, deux choses lui avaient manqué: qu'il fût un chef ; qu'il y eût un État

Revue THOMAS (c) 2014